Groenland, l’épopée viking

Je m’appelle peter scott, je suis archéologue et je vais, vous emmener sur le terrain à travers la planète, nous allons rencontrer d’autres archéologues, nous suivront ensemble leur enquête et leurs plus récentes découvertes. Grand voyage à travers le temps et l’histoire. Depuis la scandinavie les vikings vraisemblablement les meilleurs navigateurs de leur temps ont conquis au moyen âge toute une série d’îles au nord du globe, il aurait même tenté de coloniser l’un des territoires les plus hostiles de la planète sur lequel aucun homme n’avait encore mis le pied le Groenland. Une équipe franco danoise a mené l enquête pour retracer l’histoire de cette épopée méconnu.
Je crois n’avoir jamais vu spectacle naturel plus saisissant. Nous sommes en plein été. C’est l’époque où les glaciers offrent leurs plus beaux ballets. Il se déleste de milliers d’icebergs qui tout autour de moi dérive lentement vers l’océan.
Fascinant non, on a du mal à détacher le regard d’un paysage comme celui là, c’est vraiment une terre de démesure, c’est la deuxième plus grande île au monde après l’Australie mais, elle est quasiment déserte 50000 habitants environ, il faut dire que les conditions sont vraiment extrême aujourd’hui au cœur de l’été, il fait à peu près 10 degrés mais en hiver les températures peuvent chuter jusqu’à -30 vers l’an 1000, c’est par ici dans ce fjord là où, nous sommes que les premiers colons sont arrivés et ont découvert ce paysage similaire à celui que, nous avons sous les yeux ces premiers colons, on les appelait les north semaine en France lé nauroy mieux connu sous le nom de viking. Les textes relatent qu’en lan 986 erik le rouge un grand chef viking kit l’Islande à la conquête d’une terres inhabitées qu’il a déjà exploré pour convaincre quelques dizaines d’hommes et de femmes de l’accompagner, il a recours à un stratagème, ils baptisent leur destination groënland la terre verte une promesse de prospérité pour ce peuple d’agriculteurs qui embarque avec des chevaux des vaches et surtout des moutons. Après plusieurs jours d’une navigation éprouvante les première côtes surgissent et la réalité apparaît soudain dans toute sa crudité. Un littoral austère.
Dévalez tellement balayé par les vents aucun arbre ne pousse des fjords difficilement navigables tout sauf une terre d’abondance les victimes ont, ils réussi à conquérir ce territoire de l’extrême à s’y installer durablement pour répondre à ces questions les archéologues ont commencé par chercher les deux premières traces laissées par eric le rouge. Émilie gauthier fait partie de l’équipe qui a remonté sa piste. Peter. Hello mais oui mais oui superbes paysages vraiment vraiment magnifique les sagas du moyen-âge ont fourni aux archéologues un premier indice, elle raconte que, c’est ici près de l’actuel village de qasr suc qu’eric le rouge se serait installé, il y à milan.
Les archéologues ont donc passé les alentours au peigne fin et ils ont très rapidement retrouvé des fondations de maisons comme celle ci alors là, on arrive vers un bâtiment que, je voulais, tu te montrer donc voila voila la structure ah oui et on voit, on voit très bien donc toi ou encore le mur la base du mur qui encore qui peut en élévation et donc ici pas de réoccupation, on a vraiment un site tel qu’il est et non mais oui ça, c’est une des caractéristiques du Groenland y assez peu d’enfouissement des vestiges donc, tu les retrouves au bout du milan bon évidemment les murs se sont un peu écroulé mais, ils sont restées généralement intacte en attend au carbone 14 des vestiges organique retrouvé enfoui les scientifiques ont pu déduire que ces structures ont été édifiés autour de l’an 1000 ce qui coïncide avec l’arrivée des premiers vikings un autre élément assez insolite a permis à emilie de confirmer que ces maisons étaient bien l’oeuvre des premiers vikings autres vestiges aussi qu’on retrouve fréquemment autour des sites vikings, c’est des plantes qui n’existe pas au Groenland qui sont pas natifs du Groenland ceux des plantes que les vikings ont rapporté sans faire exprès, elles sont venues avec le bétail avec les réserves de foin est alors aussi que l, on solenniser le pays où quelque sorte et là par exemple est à nos moutons d’or, on trouve aussi du pissenlit de l’oseille, il ya toute une série de plantes comme ça et qui sont maintenus dans l’environnement les archéologues ont retrouvé des édifices similaire un peu partout autour du fjord plusieurs dizaines ont été fouillés celui ci a particulièrement attiré leur attention car, il se situe à l’endroit où selon les textes eric le rouge aurait bâti sa maison la fouille a permis de confirmer cette hypothèse et de dater les fondations de la fin du 10ème siècle période à laquelle arrive erik le rouge les archéologues en ont déduit que cette maison était très certainement la sienne. À quoi pouvait ressembler comme, on vivait les premiers vikings du Groenland. La confort et le froid etait-il le lot de ces hommes et de ces femmes venus coloniser cette terre hostile voilà ce que, je voulais montrer à juste à côté du site les archéologues ont tenté de reconstituer la maison d’erik le rouge en utilisant exclusivement les matériaux que les premiers vikings du Groenland avait pu trouver sur l’île voilà une maison telle qu’elle pouvait exister à la période médiévale ici, on peut s’approcher si, tu veux pour regarder, ils se sont alors rendus compte qu erik le rouge et ses hommes avaient fait preuve d’inventivité donc, tu vois à la base, tu as des Pierres, c’est les Pierres qu’on retrouve sur les sites archéologiques et au sus au dessus des petites briquettes de touba, on coupe les petites plaques de tourbe et on voit s’en servir comme matériau de construction quand pour construire les murs et puis le toit sur lequel l’herbe a repoussé, ils vont utiliser très peu de bois parce qu’il n’ya pas de forêt au Groenland les vikings s’adapte aux conditions quelle trouvaille s’adaptent à leur environnement et aux matériaux dont qui dispose pour s’abriter effectivement pour construire des maisons, on va utiliser la clé pour rentrer seul litre au sommet. À l’intérieur privilège du chef du fera attention à la marche pas mal à les quelques arbres disponibles sont utilisés pour habiller l’espace de vie comme, tu vois, il n’y a pas de fenêtre 1, on essaye au maximum de se protéger du froid et puis parfois ki-moon vivaient dans la maison la famille les servants les esclaves s’ils en avaient tout le monde était à l’intérieur de la même habitation pour préserver la chaleur préserver la chaleur avec un foyer au milieu donc, on se chauffait peut-être avec un peu de moi, on a pu aussi utiliser la tourbe comme, on le fait encore aujourd’hui en écosse ou en Irlande, on voit les imaginer cloîtré tout l’hiver dans cet endroit non, il devait sortir aussi l’hiver alors, c’est vrai que, il fait nuit une bonne partie de l’hiver mais avec la neige la lumière de la lune, c’est pas la nuit noire non plus donc certainement qu’ils pouvaient sortir de temps en temps pour aller chasser les vikings semble avoir trouvé dès le départ des solutions pour survivre en s’assurant d’un certain confort ce qui expliquerait que malgré ce climat hostile la démographie et rapidement progresser.
Les archéologues ont en effet retrouvé plus de 500 habitants ce qui leur permet de dire qu au moins 2000 vikings ont vécu ici au sud à cela, il faut ajouter un second établissement de plusieurs centaines d’âmes plus au nord. Contre toute attente les archéologues ont découvert qu’en quelques générations la population du Groenland serait devenu aussi importantes que celles de Lyon ou de bruxelles à la même période. Trois mille habitants alors qu’ils n’étaient qu’une poignée à leur arrivée selon emilie ce nombre s’expliquerait peut-être aussi par le fait que des vikings et continuer à émigrer depuis l’Islande est peut-être la scandinavie pour rejoindre le fameux pays vert. Cette colonie n’était donc pas isolé ignorés du reste du monde dans le village dit gallic où les archéologues en ont d’ailleurs trouvé la preuve sur ce site nommé garde art.
Et moi et me dit où les tous les murs sont forts à raser à l’exception de ceux ci sans doute remonter j’imagine oui, ils ont été en partie remontée et les murs sont à raser tout simplement visqueux laPierre a été réutilisé par les habitants du village de galice ou tout simplement pour reconstruire leurs maisons et une bonne partie des maisons qu’on a autour de, nous sont construites avec ses Pierres donc du site dit king les sites archéologiques qui sont transformés en carrière, c’est un grand classique voilà, je voudrais te montrer un bâtiment qui est assez remarquable qui est assez remarquable par sa taille et il est très grand et comme, tu vois, c’est trop grand pour être une étable où une ferme, c’est quelque chose d’autre. Tout autour de l’édifice les fouilleurs ont mis au jour des tombes. Comme celle ci dont la dalle a été récemment restaurée. Ils ont alors compris que ses fondations ne sont pas celles d’une simple maison, il s’agit en réalité de la nef d’une église.
Elle était entourée d’une sacristie d’un presbytère et d’une étable qui pouvait abriter une vingtaine d’animaux. Trouver un tel centre religieux dans cette lointaine contrée n’est pas surprenant garder leur arrivée vers leurs milles les vikings étaient déjà christianisée. Les archéologues pensé qu’il s’agissait d’une modeste église paroissiale avant qu’il ne découvre dans cette tombe des objets surprenants, on a retrouvé un squelette à côté duquel, il y avait une crosse donc une crosse d’évêques et un anneau au doigt et donc lévesque était enterré ici ce qui montre que ce qu’on a là, c’est un peu plus qu’une église, on est dans un centre épiscopale donc, c’est une cathédrale pour que l’église songe à envoyer un évêque là bas, c’est que vraiment, c’était important pour le monde catholique à l’époque seule rome a le pouvoir de mandater un évêque, c’est donc qu’à cinq mille km de là, on reconnaît cette communauté vivant aux confins du monde connu où ça signale toute l’importance de cette colonie oui tout à fait ce site de garde arrêt la colonie Groenlandaise médiévale est loin d’être une poignée d’hommes perdu à l’autre bout du monde les liens avec l’Islande et bien sûr avec l’Europe reste et on sait qu’il ya des gens qui sont là bas, on leur envoie un échec puisque ce sont des catholiques cette colonie était-elle dépendante de l’Europe ou au contraire subvenez tel à ses propres besoins jusqu’à présent, on pensait que les vikings s’était obstiné en vain à vouloir vivre ici de l’élevage comme dans l’eure scandinavie d’origine cette obstination aurait même été l’une des principales causes de leur disparition. Hervé richard a voulu le vérifier cette archéologue et paléo environnementalistes étudie l’impact des activités humaines sur l’environnement.
Voire acheter surprend ten kate qui serait tout à fait si, tu veux parmi les problématiques, on avait quand, on a travaillé sur les vikings, il y avait le fait que les vikings avaient amené avec eux des plantes et parmi ces plans tirés de l’oseille et au dessin dans l’environnement actuel de différencier les différents types de zain qui existe autour du lac, il y a quelques années hervé a cherché à savoir si les troupeaux des vikings avaient pu survivre sur ce territoire où le sol est gelé une grande partie de l’année quelques ossements d’animaux avaient bien été retrouvées dans les habitats mais cette preuves étaient insuffisantes, il a alors eu l’idée de forêt au fond de ce lac quel est le rapport qu’on peut faire entre une occupation d’un paysage et ce qui se trouve au fond d’un lac ah ben, c’est vraiment la question essentielle, c’est à dire, on sait par des études qu’on a fait dans d’autres milieux, on sait qu’en fait si des moutons sont aller paître dans la pente qui est en face ses moutons vont par leur passage successif et roudet, c’est le sédiment surface les premières pluies vont acquérir emmener ce sédiment et ce sédiment, il va arriver directement dans le lac, il est arrivé directement dans ce réceptacle naturel en fait. Comment récupérer ces sédiments pour y parvenir hervé s’est lancé dans une entreprise hors norme. Il a fait venir jusqu’au Groenland un radeau en pièces détachées. Une fois assemblée, il permet de récolter des sédiments immergé.
Un tube de 2 mètres de long est plongé au fond de l’eau. Puis, il est enfoncé centimètre par centimètre grâce à un système de marteau. Les troupeaux ont-ils perry ou au contraire se sont-ils multiplier quel que soit le scénario, il a laissé des traces dans ces carottes de sédiments. On va se mettre au chaud emilie me propose d’appeler le géologue qui les a analysés à 4000 km d’ici.
Vincent cliché travail à besançon. Bonjour vincent bonjour vincent, tu vas bien très bien et fond de l’air est frais comme d’habitude qu’en est, il de ces carottes Groenlandaise qu’est ce qu’elle donne comme résultat à partir de lundi, on voit apparaître les premiers spores de champignons qu’aux profils liés aux déjections animales de ruminants dans le bassin versant l’acide biliaire aussi augmentent en quantité, c’est la présence les moutons donc la culture ovine s’est développée progressivement et ça effectivement le vois très bien, je voudrais pas aller jusqu’à dire qu’on peut compter les moutons au bord du lac à l’ulco médiévale mais, on en est pas loin ces résultats prouvent que les troupeaux se sont bien épanouie au bourgneuf les agriculteurs fille qui semble donc avoir réussi leur pari emilie est ce que grâce à toutes ces études, on peut déterminer de façon précise ce qu’il cultivait et les espèces qu’ils élevaient oui sachant qu orange quand, il arrive à part quelques caribous, il n’y a pas de grands mammifères, il ya des lièvres arctique des renards voilà, c’est tout donc, ils vont amener des moutons des chèvres des vaches quelques cochons au début peut être des chevaux voilà, on a vite fait le tour de la faune qu’ils vont amener après pour vraiment faire de la culture cultivée par exemple des céréales le climat est quand même un peu difficile, on n’a pas de preuve directe d’accord mais pour le reste en tout cas, on peut parler d’une adaptation réussie ah oui à une adaptation si, elle s’adapte très bien aux conditions locales pour des archéologues, il n’y a donc plus de doute. Les vikings se sont implantés avec succès sur cette île de l’extrême. Récemment, ils ont même découvert que ses habitants du grenland aurait réussi à sortir grâce à un commerce lucratif ce sont des chercheurs danois qui ont proposé cette hypothèse, je me rends donc au Danemark pays auquel le Groenland appartient aujourd’hui.
Pour musée national de copenhague de nombreux objets en ivoire était conservée depuis des années dans les vitrines une analyse chimique vient d’être réalisée par l’archéologue y aide arnaud baur, elle lui a permis de comprendre que ces objets avaient été sculptées dans des défenses de maurs provenant du rhône landes à l’époque viking garde cette croix et courbet ça vient de là dans deux morts ce qui elle-même est courbe et qui a servi pour cette culture. Nous avons compris que l’ivoire disponible en grande quantité au Groenland a constitué une formidable ressource pour les colons parce que l’on ne pouvait survivre là bas que si l’on apportait des biens depuis l’Europe du métal notamment mais pour pouvoir importer, il devait d’avoir quelque chose à vendre, il avait de l’ivoire de maurs et en scandinavie les voir était très prisé à partir du 10e siècle ait parce qu’une élite émergent à cette époque auparavant dans le nord de l’Europe, il y avait une multitude de petites chefferie disséminés mais à cette époque le pouvoir devient concentré entre les mains de quelques rois seulement, c’est roy avait besoin de signes ostentatoires pour affirmer leur pouvoir et l’ivoire de maurs permettait ça un peu comme l’or. Le travail les gravure la sculpture tout ça, c’est vraiment magnifique est-ce que ça a été fait au wan lan ou est-ce que ça a été fait ici au Danemark, nous n’avons trouvé aucun indice au. Grenier non non non non rien du tout et qui suppose que, c’était une fois arrivé en scandinavie ou dans les îles britanniques qu’elle était sculptée pascaline est bloqué.
Grâce au commerce de l’ivoire la colonie du Groenland a donc assurer sa prospérité les alors pourquoi at, elle disparu. Jusqu’à présent l’hypothèse la plus plausible était qu’au moment du petit âge glaciaire ce refroidissement brutal qui s’est abattue sur la planète à partir de la fin du xiiie siècle les glaciers du Groenland aurait gagné du terrain. Les fjords aurait gelé les pâturages auraient disparu ceci aurait définitivement sonner le glas de la colonie vikings du Groenland. Mais à copenhague les travaux de l’anthropologue nils line rup bat en brèche cette hypothèse, il vient d’étudier plusieurs dizaines de squelettes retrouvés au Groenland selon le modèle le plus couramment admis, il y aurait eu des famines qui aurait provoqué l’effondrement et puis la fin de la colonie est ce que, c’est quelque chose qui apparaît sur les ossements en cvs si un individu était très malade ou s’il a souffert de famine ça laisse des traces visibles sur les dents j’ai donc pu comparer les dents de vikings du Groenland et les dents d’autres populations européennes de la même époque les résultats sont similaires selon moi les colons du groënland n’ont jamais été décimés par une famine catastrophique quand un fake.
Si les victimes ne sont pas morts de faim malgré le froid, c’est selon nils parce qu’une fois encore, il aurait su s’adapter. Nous avons prélevé un petit morceau de différents squelette et ça, nous a permis de déterminer leur régime alimentaire pour les individus du 11e siècle, c’est à dire au tout début de la colonie l’alimentation était composé à 70% d’animaux terrestres. Ensuite, nous avons étudié les squelettes des colons du 14e siècle soit pendant le petit âge glaciaire, on se rend compte que la part d’animaux terrestres passe de 70 à 40 % cela signifie que pour pallier le manque de bétail, ils ont commencé à manger de plus en plus d’animaux marins du poisson et surtout du morse, ils ont donc adapter leur alimentation. Pourtant sur le terrain les archéologues ne retrouve aucune trace de présence vikings après le 15e siècle.
Selon y est arnaud borg une crise économique serait en cause. Grâce aux sources écrites, on sait que de moins en moins de bateaux allaient au Groenland tout simplement parce qu’avec le refroidissement du climat, il était de plus en plus dangereux de naviguer dans les fjords parce qu’il y avait d’énormes icebergs et des tempêtes incessantes et devos moorwen des résultats beaucoup de navires ont sombré en tentant d’y aller l’autre raison, c’est que l’ivoire de maurs commencé à passer de mode, il était de plus en plus facile d’avoir de les voir d’éléphants d’Afrique alors pourquoi risquer sa vie en allant au Groenland pour récupérer de l’ivoire qui avait perdu son intérêt les relations entre la Norvège et le Groenland ont été définitivement coupés autour de 14 en vain, c’est donc ainsi que ce serait achevée la colonie du groënland. Privés de leur seule source de richesse coupé des routes commerciales les vikings auraient alors choisi de quitter leur île avant d’être totalement prises au piège par les glaces. Grâce aux travaux d’emilie et des autres archéologues la lumière est enfin faite sur l’histoire des vikings au Groenland l’image un peu de mauvais élève de la classe des civilisations qu’on a souvent donné des vikings qu’est ce qu’on peut emmener au final, c’est pas un effondrement à l’effondrement d’une civilisation, c’est un abandon progressif d’un pays où, on aime bien se faire peur avec ce genre de scénario qui, nous renvoie un peu à ce qu’on vit actuellement en montrant du doigt des exemples passés disant ben voyons, nous pas su s’adapter et au final, ils ont tout perdu mais l’histoire des vikings du Groenland, c’est pas vraiment ça, c’est plutôt une histoire d’adaptation.