Le Téléphérique de Hong Kong

C’est ici à hong kong qui est construit le plus grand téléphérique de la planète un téléphérique prévu pour relier tong tong ngong ping où trône la plus grande statue de bouddha au monde conçu pour résister aux glissements de terrains aux inondations ainsi qu’aux typhon.

l’entreprise est colossal et extrêmement dangereuse hélas les travaux sont déjà en retard la saison des pluies vient de débuter les ingénieurs suisses en charge du projet ne dispose que de neuf mois avant le nouvel an chinois date prévue pour l’inauguration , il s’agit d’un défi considérable en matière de génie civil pour faire en sorte que le téléphérique traverse plus de 5 km de montagne et survole une partie de la mer de chine méridionale région violemment balayé par le vent un élément est indispensable une équipe d’ouvriers comptant parmi les meilleurs au monde composée d’hommes et de femmes qui ont accumulé de l’expérience au contact des parois de granit et des glaciers alpins des hommes à l’image de gênes manage un conducteur de travaux d’origine suisse a guéri par trente ans d’expérience au cours desquelles, il a participé à la construction des téléphériques les plus spectaculaires au monde à la tête d’une équipe composée de quatre spécialistes son rôle consiste à édifier huit gigantesques pylônes support est à les relier par d’imposants câbles d’acier la vie de futurs milliers de passagers dépend de ses compétences archie blair un ingénieur irlandais est responsable de la construction des terminaux ainsi que des profondes fondations en béton qui soutiendront les pylônes les hommes doivent non seulement s’adapter à la topographie difficilement accessibles dont hong kong mais également à sa géologie complexe si son chantier s’éternise le reste de la construction s’en trouvera retardé inga baghli pilote d’hélicoptère a gagné ses galons au sein de l’aviation canadienne avant de s’orienter dans le génie civil en compagnie de martin du sli son intrépide copilote , elle doit transporter d’énormes morceaux d’acier et les déposer dans les bras des équipes de jeunes manage et darchy blair la moindre erreur pourrait avoir des conséquences désastreuses , c’est la mission la plus difficile que les deux pilotes et tu as réalisé seront, ils à la hauteur ce sont les jeux olympiques de la construction de téléphérique tous les ouvriers qui sont ici adore construire des remontées mécaniques , ils sont tous formidables 8 km séparent les étincelants gratte-ciel d’hong kong de l’île de lento du sommet de l’un des nombreux pics de lille domine la plus grande statue de bouddha au monde habituellement accessibles au terme d’une marche de plusieurs heures à partir de la ville de chongqing le téléphérique est prévu pour se rendre au monument en 17 minutes à peine voici comment se déroule la construction du téléphérique deux câbles d’acier sont reliés à plusieurs pylônes les cabines sont suspendus à un des câbles pendant que le deuxième les tracts à l’aide d’un très puissant moteur le parcours du téléphérique débute à tongxiang la principale ville de l’île de nantes au delà les passagers pourront traverser la baie pour un détour par l’aéroport avant de débuter leur ascension en direction du bouddha géant un moyen rapide et reposant mais au grand malheur des ingénieurs la majeure partie de la ligne traverse un parc national dans le but de préserver l’environnement les autorités ont exigé que soit limitée au maximum le nombre de pylônes construire le moins de pylônes possible signifie que chacun d’entre eux devra supporter un poids très important, c’est la raison pour laquelle leur taille doit être imposant ce la construction de huit kilos de massif n’est pas une mince affaire l’équipe de l’entreprise de construction où travaille depuis six mois le chantier a atteint un stade critique les fondations en béton du plus gros des huit pylônes ont été bâties, il s’agit du pylône numéro 3 surnommé le monde à plus de 300 mètres d’altitude l’hélicoptère constitue le seul moyen capable de transporter du matériel sur le chantier d’une taille impressionnante le pylône numéro 3 est conçu pour supporter un poids de 500 tonnes et pour résister aux cyclones les plus violents de hong kong chacun des côtés de ce pylône est conçu pour supporter le poids de 210 tonnes , c’est énorme unique au monde ça n’a encore jamais été fait auparavant voilà pourquoi le pilot numéro 3 est si important et pourquoi, il a été surnommé le monstre la première des tâches consistent à installer les énormes pied du pylône hélas cela n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît les ingénieurs suisses craignent qu’il ne résiste pas au poids titanesque de l’ensemble du support le gène leur rend visite afin de savoir où en est leur travail du camp de base si, tu as ton chung une longue et épuisante marché nécessaire pour aller jusqu’aux pylônes numéro 3 un effort que les hommes réalisent au minimum deux fois par jour le pilote numéro 3 est là bas et du village, il faut monter plus de 3000 marche avec un sac à dos, il faut compter 45 à 50 minutes de marche, il fait très chaud et l’humidité de 97% , vous comprenez mieux maintenant quel point, il est difficile de voter jusque là le poids du pylône est estimé à 280 d’après les techniciens suisses les pieds devrait être renforcée eugène manette, je pense que la solution réside dans l’installation d’une grille supplémentaires composé de barres métalliques les gars ne sont pas satisfaits, nous allons rajouter des barres d’armature entre les goujons cela retarde à nouveau les travaux une fois les bars installer les pieds peuvent être mis en place mais les hommes jouent de malchance le mauvais temps fait son apparition la météo imprévisible de hong kong constitue l’une des principales entraves à la construction du téléphérique la saison des pluies ne fait que commencer et les hélicoptères sont incapables de voler au milieu de fortes précipitations ce en hélicoptère les ouvriers ne peuvent plus travailler , c’est très frustrant ici le ton change toutes les heures, il y à de la pluie du vent comme, vous le voyez ça bouleverse tout le téléphérique doit être inaugurée dans moins de huit mois le 23 janvier jour du nouvel an chinois les ouvriers se retrouve à présent engagés dans une course contre la montre pour l’entreprise pour laquelle travaillent eugène manage, il s’agit de sa plus grosse commande hélas les travaux semblent bien mal engagée le jeune porte une très grande responsabilité dans la précipitation les hommes doivent néanmoins veiller à ne pas lésiner sur la sécurité le gène a décidé d’organiser une réunion à ce sujet la russie en soi ce matin eugène se rend sur le ponton qui sert de barges pour entreposer le matériel lourd, il a été conduit par bateau jusqu’à l’île de lento afin de raccourcir le trajet effectué par les hélicoptères lorsque ceux-ci transportent le matériel jusqu’aux différents chantiers éparpillés dans la montagne hélas, il ya un inconvénient en se posant l’hélicoptère risque de faire tanguer dangereusement la barge demandez lui si cette fois la barge sera stable et si, elle bougera beaucoup quand l’hélicoptère viendra bougera une grande partie du transport de matériaux est effectué par une flotte d’hélicoptères lama les appareils légers et très maniable néanmoins certains chargements sont extrêmement lourd , c’est pourquoi la société a fait venir spécialement d’europe un hélicoptère kamov ce puissant appareil d’origine russe est idéal pour le levage de charges lourdes n’a pas été souvent utilisés car les vents violents ont forcé son pilote martin us ni à rester au sol , je suis là depuis deux mois parce que le projet a beaucoup de retard au départ, il était prévu d’utiliser le cam off pendant le mois d’avril mais, nous avons eu des soucis concernant les autorisations réglé, nous devons attendre encore et encore flo le vent s’est calmé, il est temps de rattraper le temps perdu eugène quant à lui et sur la barge en train de préparer le matériel que devra transporter le cam of ses poutrelles en acier sont destinés aux pylônes numéro 3 le plus gros des pylônes qui soutiendra le téléphérique sur le chantier l’équipe s’apprête à réceptionner le très lourd chargement qui ne devrait plus tarder tels des alpinistes christian oberli et werner trash, elle grimpe à 20 mètres de hauteur sur la structure à l’aide de chaussures équipée d’étriers le vertige n’est pas permis robert ghiz l’air le lot de master qui coordonne la manoeuvre est en liaison radio avec martin nüssli le pilote de l’hélicoptère la synchronisation doit être parfaite la mission peut débuter l’hélicoptère kamov commence son ascension la société a fait venir ce puissant appareil directement de suisse pour participer à la réalisation du projet à l’aide de goupiller de marteau les hommes ne disposent que de quelques instants pour aligner les poutrelles un véritable numéro d’équilibriste werner trash, elle fait preuve d’une grande concentration une seule seconde d’inattention pourrait lui coûter la main voire pire , il ya un peu de ford ja, c’est gênant à part ça, c’est facile l’installation d’un des pieds de la tour est pratiquement terminé werner et christian ne doit pas ralentir pour autant car le vent redouble de force et rend le travail plus dangereux, c’est un véritable travail d’équipé mais , il faut pouvoir faire confiance à son partenaire, il faut se comprendre mutuellement en effet, il s’agit bien d’un travail d’équipé chaque poutrelles qui pèse deux tonnes doit pendre de l’hélicoptère avec l’angle parfait afin d’être correctement placé dans sa position finale celle ci a été mal équilibré les hommes doivent la tâche est autrement le temps perdu est très précieux au bout d’une heure de travail minutieux le vent ennemis tant redouté vient rendre la tâche encore plus dangereuse ça devient de plus en plus dangereux à cause du vent les pièces ont une prise au vent et elle se balance dans l’air une fois de plus le temps capricieux d’hong kong stop l’avancée du chantier trop de vent latéral en fait le travail de l’hélico consistait à aligner correctement les pièces ça n’est pas possible tout, c’est son fils clément n’zi malgré le vent les hommes ont réussi à monter la moitié du pylône numéro trois les chantiers d autre pylône de l’ensemble du téléphérique prennent eux aussi du retard archie blair est responsable de l’avancée des travaux, c’est que, nous faisons est très important, nous avons eu des soucis de conception ainsi que des problèmes de météo ces deux éléments risquent d’avoir un impact sur la date de livraison du projet archie blair se rend sur le chantier du pylône numéro 7 le plus problématique de tous lorsque les travaux de fondation ont débuté une importante ligne de faille a été découverte , nous avons dû redessiner les fondations , nous avons conçu de très grandes poutres de transfert dans le but de déplacer le matériel du pylône sur un meilleur terrain ensuite sur ce terrain, nous avons enfoncer des pieux et grâce aux poutres de transfert, nous avons mis le matériel à l’intérieur des pieux mais cela va prendre du temps le gène ne peut construire le pylône tant que les fondations ne sont pas terminées celles ci sont bien plus compliquées que les fondations aux initiales , il est inquiet et se rend sur le chantier du pilot numéro 7 afin de constater l’avancée des travaux tout comme les autres chantiers du téléphérique celui ci n’est accessible qu’au terme d’une longue marche voici le chantier qui, nous pose un problème, on devait, nous livrer ce pylône début janvier et comme, vous pouvez le constater, il reste encore des tonnes de choses à faire adhérer les fondations de la tour eiffel alors qu’il ne s’agit que d’un pylône du téléphérique que puis-je faire eugène n’est pas au bout de ses peines l’indispensable hélicoptère kamov doit repartir en suisse au mois de septembre un délai qu’on ne peut négocier , nous allons devoir attendre et espérer que la météo soit clémente si les fondations ne sont pas terminées le 20 septembre alors, nous serons dans la panade terre le cam of ne peux pas rester , on a énormément besoin de lui en suisse comme, vous le voyez la situation est extrêmement critique néanmoins une alternative existe et face au manque de temps un seul choix s’impose au lieu de transporter les poutrelles par hélicoptère une grue à flèche unique sera utilisé pour hisser le matériel jusqu’au pylônes le plus accessible , c’est lent mais simple et efficace non comment ce n’est pas très facile de le monter en plusieurs morceaux parce que les pièces sont entrés y le faire qu une par une avec la grue à flash unique comme, il n’y a pas de route, on ne peut pas utiliser de grue à tour et un hélicoptère ce serait trop chère et trop dangereux , c’est donc la meilleure façon un choix qui ne rend pas la tâche plus facile pour autant les suisses appellent sa taille kaisen ce sont des étriers pour grimper sur les poutres avec des chaussures classiques , c’est pas possible, c’est très chic mais , c’est très lourd hélas, il ya un problème les éclisses situés aux extrémités de l’une des poutres, elles ont un défaut les hommes ne parviennent pas à les en boîte et correctement , il n’y a qu’une chose à faire l’art déposée après avoir consulté les plans plus en détail le problème est identifié , nous espérons pouvoir accélérer le rythme, je la météo demeure un gros inconvénient comme, vous le savez mais dans les locaux de dongchang une réunion d’urgence a été organisée entre archie blair et marcous sigrist le partenaire de gênes les travaux de fondation ont pris plus de temps que prévu , il faut absolument trouver une solution au problème, nous avions préalablement estimé le temps que, nous perdrions à cause de la mauvaise météo mais, il semblerait que, nous ayons été trop optimiste, c’est probablement dû au mauvais temps exceptionnel de cette année qui s’est avérée plus rigoureuse que les deux années précédentes le téléphérique de tong tong et le téléphérique le plus problématique que l’entreprise ait jamais eu à construire à plus de 9500 km de là le téléphérique construit dans les dolomites italiennes a été inauguré en 2003, il ressemble au modèle construit en asie l’homme qui a conçu ce téléphérique ainsi que celui dont hong kong et marcoux strain payne maître d’oeuvre , il a tenté d’adapter le téléphérique traditionnel alpin aux particularités du climat subtropical d’hong kong , c’est le téléphérique le plus difficile et le plus audacieux que, nous ayons été amenés à bâtir à ce jour, nous avons déjà construit des téléphériques sur les glaciers mais celui de hong kong constitue un véritable défi technique comme celui dont hong kong ce téléphérique et bi câble, il fonctionne de la manière suivante le câble inférieur tracts la cabine en direction de la montagne tandis que le câble supérieur supporter le poids et assure la stabilité trois ans était nécessaire aux concepteurs et ingénieurs suisses pour développer le téléphérique de tong tong si la conception du système a été réalisée en suisse, il en va de même concernant la construction de la plupart des composants expédié par la suite jusqu’à hong kong par bateau en revanche l’élément principal du téléphérique qui n’a pas été construit par la société liner les énormes câbles d’acier qui vont soutenir les cabines ont été fabriqués par une autre entreprise suisse qui a remporté l’appel d’offres avec plus de 3 km de long et plus de 7 cm d’épaisseur , c’est un des câbles les plus impressionnants jamais construit dans cette usine , il représente l’unique filet de sécurité du téléphérique de tong thi phong soumis à des tests d’une grande rigueur , il est capable de supporter un poids de plus de 600 tonnes l’avis de trois mille cinq cents passagers par heure dépend de sa robustesse aujourd’hui les 120 tonnes de câbles vont être chargés sur la remorque de ce camion trop lourd pour être expédiées par les airs le câble commence un long périple au cours duquel, il empruntera la route naviguera par club et voguera sur l’océan jusqu’à hong kong de retour sur le chantier du téléphérique eugène vient d’atteindre une étape cruciale dans la construction de la tour numéro 3 la plus grosse de tout regarder 1 2 3 ici ça fait 1-1 2-3 pas l’ensemble , vous comprenez et c’est mauvais , il ya maintenant ce matin son équipe va installer sur le pylône les indispensables sabots ce sont les glissières grâce auquel le câble va coulisses et c’est ici que le câble pour ce repas sera là ce sont les roulements sur lesquels le câble tracteur va passer to be, on va les installer un parent à la construction de cette remontée mécanique réserve décidément de nombreuses surprises les sabots ne s’adapte pas aux poutrelles , il faut les raboter pour les ajuster à la bonne taille la réactivité est indispensable sur un chantier de cette envergure , nous nous sommes aperçus que les points de soudure à l’intérieur de la traverse son plus long qu’on le pensait , nous allons donc découpé cette partie une fois raboter les sabots sont à présent prêt à s’envoler d’un poids de 4 tonnes et demie ces pièces de métal sont les plus lourdes du pylône pour martin nüssli le pilote de l’hélicoptère la principale difficulté consiste à soulever les sabots de la barge qui tangue dangereusement au milieu de courants descendants provoqué par l’appareil quand la base tang, elle fait bouger l’eau ça donne la nausée et il devient difficile de lever le sabot avec précision ça va mieux une fois en l’air , c’est un derby trop près la deuxième épreuve consiste à déposer le sabot sur le chantier en toute sécurité par mesure de précaution un ouvrier est entourée d’une corde pendant qu’ils manipulent la pièce martin et les hommes au sol communiquent par liaison radio le moindre malentendu et c’est le désastre la communication est essentielle, on essaie de s’échanger le maximum d’informations en quelques mots pour moi les derniers petits centimètres sont les plus importants, je dois faire confiance à toute l’équipe , on doit tous se faire confiance sinon cela veut dire que l’équipe n’est pas bonne , c’est un métier dangereux, c’est dangereux pour tout le monde surtout pour les personnes au sol car, elles sont près de la charge de cas de danger, il est possible de la larguer mais, c’est dangereux pour ceux qui sont en bas même au milieu d’un environnement extrême, il faut savoir faire preuve d’une grande précision jusqu’à présent tout se passe bien sur les autres chantiers l’avancée des travaux demeurent bien lente les retards subis lors des travaux de fondations des pylônes restants ont sérieusement perturbé la progression du projet les délais ne sont pas respectés et l’inauguration prévue pour le jour de l’an chinois semblent de plus en plus improbable , vous savez tout est différent tout au début du projet en suisse marcous les ingénieurs et moi, nous avons fait des plans et nous avions estimé approximativement une durée et la façon dont les travaux devaient progresser , c’est totalement différent hélas les délais ne sont pas modifiables eugène est archi sont obligés de les respecter si, elle ne parvenait pas à respecter leurs engagements leur société risquerait de perdre énormément d’argent malheureusement les embûches qu’elle ne cesse de rencontrer ne vont pas s’arrêter les retards incessants ont atteint un seuil critique en suisse une réunion de crise est prévue marcoux sera in fine le maître d’oeuvre du projet est attendu pour expliquer la situation martin reiter le directeur doit décider s’ils baissent les bras et retard de l’inauguration pas la réputation de l’entreprise familiale est en jeu, c’est un défi de grande envergure tout d’abord le chantier loin de notre siège social situé ici au milieu des alpes ensuite coulé près de la mer comme mais le cadre est totalement différent de plus de par la taille du projet, nous courons le risque de voir le coût augmenter cost notamment en ce qui concerne la conception inhabituelle les pilotes la bataille n’est pas encore perdu le nouvel an chinois demeure la date d’inauguration du téléphérique de tongs de retour à hong kong le temps est exceptionnellement beau , c’est l’occasion pour archie blair et l’entreprise japonaise meda de poursuivre les fondations du pylône numéro 4 trois hélicoptères lama sont déjà au travail tout comme les poutrelles en acier le transport de ces énormes bétonnière sur le chantier est une opération minutieuse et dangereuse , c’est dangereux parce que d’une part les hélicoptères transporte une charge au bout d’un très long câble qui se balance , ils ne peuvent pas vraiment contrôler son mouvement et la direction du vent, on peut changer à tout moment d’autre part le terrain est très montagneux et le vent peut le projeter contre le flanc de la montagne et même le faire s’écraser , c’est pour cela qu’il faut faire preuve d’une extrême prudence les ouvriers et les pilotes doivent faire preuve d’une entente parfaite parmi ces derniers inga baghli ancien pilote de l’armée de l’air canadienne est la plus expérimentée , il ne faut jamais relâcher son attention même si les risques sont prévisibles en revanche la météo est vraiment imprévisible en kong levant et le climat change très vite ici de ce côté , je crois que, c’est à moi que revient la charge la plus difficile car lorsque , vous transporter une bétonnière de 900 kilos au milieu d’un vent violent , elle se met à balancer les hommes au sol doivent alors essayé de contrôler un poids de 900 kilos pendant que j’essaie de maintenir une bonne hauteur sans arriver totalement à empêcher la charge de bouger oui, je la venue parfois, c’est effrayant généralement quelques minutes suffisent pour déverser le béton mais pas aujourd’hui deux ouvriers se débattent face à une bétonnière récalcitrante au milieu du puissant courant descendant créé par l’hélicoptère en position stationnaire à 4 mètres 50 au dessus de leur tête inga doit faire preuve de maîtrise et de sang froid finalement la bétonnière s’avoue vaincu mais de nouveau le temps exécrable de hong kong menace d’une tempête se profile et contraint inga et les autres pilotes à regagner la base les travaux de fondations d autre pylône réalisé par la société japonaise ont du retard sans fondations les chantiers deux gènes manage sont au point mort , nous sommes le 1er septembre trois mois se sont écoulés depuis la réunion de crise tenue au siège social en suisse au sujet de la lente progression des travaux depuis la situation ne s’est pas améliorée loin de là hong kong a connu une saison de pluies d’une intensité sans précédent à présent le retard s’élève à 12 semaines heureusement la saison des pluies est enfin terminée aujourd’hui eugène va profiter du calme retrouvé pour achever la gigantesque tour numéro 3, il lui reste à fixer les traverses permettant l’accès aux équipes de maintenance , vous voyez ces tubes sont entrelacés ce qui va compliquer le travail du pilote , il va devoir les soulever ce tube reste là et celui là sera fixé sur la traverse un désistement l’hélicoptère va devoir la levée de la barge et c’est un travail extrêmement difficile, nous devons être prêts une fois de plus la météo n’est pas de leur côté cette fois ci, il ne s’agit pas de la pluie mais du vent robbie le lot de master jauge la vitesse du vent et décide d’annuler le vol faire voler le cam of dans ces conditions est trop dangereux eugène n’a pas le choix , nous avons des ventes de 37 à 40 noeuds et malheureusement, nous ne pouvons rien faire l’hélicoptère ne peut pas voler ni transporté quoi que ce soit, je vais prévenir les gars et voilà que peut-on y faire ce soir là les normes rouleaux de câbles destinés au téléphérique arrive à hong kong en provenance de la suisse après de nombreux contretemps en chemin peu importe l’équipe est dans l’incapacité de travailler bach cousté grist le directeur des travaux le sait le retard est principalement dû au fait que les travaux de génie civil n’ont pas été achevés de nombreux facteurs ont également joué un grand rôle en particulier le temps qui est bien évidemment un élément difficilement prévisibles, nous essayons de rattraper son retard et de faire le maximum pour accélérer le processus ans la circulation routière a été interdite au milieu de la nuit marcoux cède les hommes à décharger le câble prêt à relier l’ensemble des pylônes de la ligne le lendemain matin, il fait beau eugène et son équipe vont enfin pouvoir terminer le pylône numéro 3 toi toi toi et toi tenez, vous prêts les hommes doivent faire très attention car le câble de l’hélicoptère est chargé d’une grande quantité d’électricité, il s’agit de le mettre en contact du sol avant de l’attacher à l’une des traverses la forme particulière des traverses est extrêmement gênantes et ne facilite pas leur installation l’équipe doit faire preuve d’une grande précision , c’est toujours très stressant les vols ne sont jamais les mêmes le contexte est toujours différent la confiance dans le pilote est indispensable milliards si quelque chose se passe mal, vous pouvez le payer de votre vie cela aura été long mais le pylône numéro 3 est enfin terminé , il s’agit d’un des pylônes de téléphérique les plus gros jamais construit pour fêter l’événement l’équipe suisse exhibe fièrement le drapeau national en réalité tout chung ne comptera pas une mais trois remontées mécaniques deux stations d’angle permettent de donner à la ligne d’une direction différente chacun des tronçons grimpe jusqu’à la statue du bouddha géant selon une pente différentes jusqu’à présent les gros chantiers que j’ai réalisé en forêt en malaisie au brésil ne comportait qu’un tronçon ici en revanche, il y en a trois ans si le projet dans quelque sorte x néanmoins le défi le plus important reste à relever à présent, il s’agit de tendre les énormes câble du premier tronçon au dessus de la baie de ton choix à partir du terminal le câble est soutenu par deux pylônes avant d’être fixé à la première station d’angle situé près de l’aéroport international de hong kong malgré un poids de 120 tonnes le câble n’est pas plus gros que cela afin d’éviter qu’ils ne touchent la baie et qu’ils mettent les bâtons en danger chacune des extrémités et tiré à l’aide de treuil 4 3, ils fonctionnent simultanément deux déroule le câble et deux autres le temps d’ le timing entre chaque opérateur doit être absolument parfait, c’est un travail extrêmement difficile et très important , il doit être parfaitement coordonné le câble est déroulé jusqu’au tambour où, il sera attaché une fois terminée la pression supporté par chacun des câbles sera ne plus de 95 tonnes ce qui est considérable maintenant que le câble d’acier est relié à l’aéroport, il s’agit de le fixer au terminal les techniciens suisses tentent délicatement de faire passer le câble à l’intérieur du système de treuillage donc là, c’est le bout du câble qui arrive du niveau numéro 2 et qui repart vers le niveau numéro un à travers le tambour d’ancrage et les certes abl alors que les ouvriers attache l’extrémité du câble ou tambour d’ancrage un problème survient le câble de guidage à dérailler toute détérioration subie par le câble pourrait fragiliser l’ensemble de la ligne de téléphérique et retarder encore l’inauguration eugène se précipite à la rescousse avec ouattara faux la journée touche à sa fin mais eugène n’est toujours pas au bout de ses peines une partie du câble temporairement soutenu par une grue géante s’est détendu ces six mois si le câble guide à cause de la rigidité de ce gros câble, nous allons devoir leur monter jusqu’à 60 mètres de hauteur malheureusement les contraintes interdisent de laisser toutes charges prendre au bout d’une grue pendant la nuit à cause des vents violents susceptibles de la faire vaciller , nous n’avons pas le droit de laisser le câble pandraud pendant la nuit , nous devons aller de l’autre côté de la station et le tendre un peu plus, il y a trop de mou de ce côté ci, nous allons devoir tirer de l’autre côté voilà la situation , c’est à présent aux directeurs des travaux marcoussis grinsted de prendre les mesures qui s’imposent , on ne peut pas laisser la charge sur la grue, c’est interdit par la loi de rouen de plus, il ya le risque que l’hydraulique fui pendant la nuit que le câble se détendent et salim au final tout cela pourrait compromettre le chantier le problème prend rapidement des allures de véritable casse tête la seule solution consiste à travailler toute la nuit mais les ouvriers travaillent déjà douze heures par jour six jours sur sept la rébellion couve toi le ton monte et la présence des caméras devient soudain indésirables le projet de tong cuong a beaucoup de retard un retard qui coûte très cher à l’entreprise l’obligation de terminer le chantier attend pousse tout le monde à, vous arrête de me parler du routard, c’est pas ça le problème , on veut juste finir le boulot les techniciens suisses refusent de travailler toute l’année les travailleurs chinois partagent leur mécontentement, vous pourriez me rendre ce que, je vous ai donné les fois où, il pleuvait que, vous finissiez plus tôt , nous sommes dans une situation difficile et j’aimerais que, vous restiez pour, nous aider paris vendredi à 5h, on fera une grosse fête ici d’accord minuit le gênait marcous sont parvenus à convaincre leurs hommes de rester afin de régler le problème , ils ont finalement entendu raison car , ils savent qu’il est indispensable que le chantier avance retroussons brügg dirige les opérations ça ne se passe jamais comme prévu pour toujours anticipé parfois ça ne marche pas et il faut s’adapter , c’est ça qui est intéressant les sacrifices de l’équipe ont payé le câble à présent tendu la première phase tronçon de la remontée mécanique de tongs est enfin réalisé , nous sommes à la fin du mois de septembre la réalisation du téléphérique représente projet le plus difficile que gêne et son équipe étaient amenés à réaliser , ils ont dû s’adapter à une topographie peu accessible à une météo cauchemardesque et relever des défis techniques d’une grande complexité ce soir, ils ont bien mérité de faire la fête même s’il n’ya guère de chances que le projet soit terminé pour le nouvel an chinois eugène et ses hommes ont malgré tout réussi à achever la première étape du plus grand téléphérique au monde ça fait plaisir parce qu’on a bien travaillé ces deux dernières semaines , c’est très bien un orage éclate peu importe ce soir l’heure est aux réjouissances bien mérité , on ne voit jamais trop encombrant , il ya trop de soleil transpire beaucoup , c’est de l’eau claire et vos gars que peuvent-ils, ils boivent une goutte d’alcool parfois pas de problème, ils ne méritent mais pas moi le projet à trois mois de retard le budget est largement dépassé mais construire un téléphérique demeure une entreprise extrêmement difficile et hautement périlleuse surtout ici à hong kong parfois les journées se passent très bien et parfois, elles sont très difficiles tard que quelque chose ne se passe pas comme prévu malgré tout avec mes amis et toute mon équipe, nous faisons face du mieux que, nous pouvons .