Warning: mysqli_query(): (HY000/1): Can't create/write to file '/var/tmp/#sql_7cfb_0.MYI' (Errcode: 28 - No space left on device) in /var/www/film-documentaire/wp-includes/wp-db.php on line 2007

Erreur de la base de données WordPress : [Can't create/write to file '/var/tmp/#sql_7cfb_0.MYI' (Errcode: 28 - No space left on device)]
SELECT t.*, tt.*, tr.object_id FROM wp_terms AS t INNER JOIN wp_term_taxonomy AS tt ON t.term_id = tt.term_id INNER JOIN wp_term_relationships AS tr ON tr.term_taxonomy_id = tt.term_taxonomy_id WHERE tt.taxonomy IN ('category', 'post_tag', 'post_format') AND tr.object_id IN (785) ORDER BY t.name ASC

L’Enfer de la Guerre : La Guerre du Vietnam – Film-Documentaire.video

Erreur de la base de données WordPress : [Can't create/write to file '/var/tmp/#sql_7cfb_0.MYI' (Errcode: 28 - No space left on device)]
SHOW FULL COLUMNS FROM `wp_postmeta`

L’Enfer de la Guerre : La Guerre du Vietnam

En matière bête ceux qui ont fait la guerre ayant appris une vérité universelle au combat les hommes ne se bat pas pour ce cas président déclare à la télévision, ils ne se battent pas pour la tarte aux pommes de leur maman ni pour leurs drapeaux. Pourquoi se bat-il la question ressurgit à chaque fois que les balles fusent autour des soldats et que leurs camarades se retrouve sous le feu de l’ennemi. En 1965 les troupes du nord vietnam communiste tente d’envahir le vietnam du sud, elle progresse rapidement et ont déjà pris le contrôle d’une partie des campagnes du sud du pays. Résolu à barrer la route au communisme le gouvernement américain envoie ses premières troupes militaires sur le terrain au printemps.
Mais les combattants viet congs sont insaisissables et lancent leur offensive depuis des bases inaccessible. L’armée américaine adopte alors une nouvelle tactique l’assaut mobile aérien. Un dimanche matin de novembre 1965 400 soldats du 1er bataillon du 7e régiment de cavalerie de la première division d’infanterie aéroportée foulent le sol d’une clairière cette zone d’atterrissage baptisé el zx3 se situe dans la vallée de la drogue au cœur des plateaux du centre anam les ordres sont claires, il faut débusquer l’ennemi et l’éliminent, c’est gi’s américains s’apprêtent à disputer une des premières batailles au sol d’envergure de la guerre du vietnam. Chacun de ces vétérans à une histoire incroyable a raconté, il s’appelle bill bec.
Quelle est bonne guerre. Tiago z. Austin. Ils ont déjoué tous les pronostics au cours des 24 premières heures de cette bataille et ceux qui en ont réchappé n’oublieront jamais leur camarade qui sont morts au combat ce jour là.
Une heure après avoir posé le pied dans cette clairière les soldats du régiment d’infanterie américaine ne trouve aucune trace de la présence de l’ennemi viet congs qu’ils sont venus chercher. Stevenson à 22h, il vient de caroline du nord et s’est engagé dans l’armée à l’âge de 17 ans tout était calme et paisible, je me suis tout de suite dit que l’endroit avait l’air complètement désert à 29 ans le sergent jake allen soldats depuis dix ans. S’il n’y avait pas un bruit aujourd’hui. Je me sens un pourri.
C’était vraiment pas rassurant. Comme la plupart de ses camarades jake allen n’a pour ainsi dire jamais fait la guerre, il encore jamais tirer sur un ennemi ni vu un de ses camarades tombés sur un champ de bataille. Non, c’est tourner – news 21 ans j’étais en garnison en Allemagne et ma compagnie avait été envoyé en mission au Liban là bas, on avait pris part à une escarmouche, il y avait eu un échange de tirs très bref, il n’y avait eu aucun mort. Avant de partir à l’armée bill bec étudié l’art en pennsylvanie j’avais été appelé sous les drapeaux le service duré deux ans et je m’étais dit que, je partais servir mon pays comme disait mon père si, on t’appelle, tu y vas, tu fais ton boulot, tu rentres, tu reprends ta ville qu’elle aime bingham avait 22 ans et était fermier dans le minnesota quand, il a été appelé sous les drapeaux, il n’était pas censé participer à cette mission, je devais partir en permission à bangkok mon sergent-chef était venu m’annoncer qu’un hélico allait me ramener à annequin puis, il est revenu pour me dire que finalement la navette était annulé et que, je partais en mission avec la compagnie.
Je, on a un max de munitions mettez vos formations et ouvrez l’oeil aller importée ça ici les patrouilles commence à se déployer quand les premiers tirs retentissent au loin. Regardez là bas quelques minutes plus tard le lieutenant henrik repère un groupe de soldats ennemis en train de s’enfoncer précipitamment dans la jungle parce qu’on le surnommait le taureau. Rouge jaune gradé des rangers de l’aéro porter qui disait tout le temps qu’ils auraient la médaille d’honneur du congrès la colonne ennemie disparaît rapidement dans la forêt et le lieutenant éric décide de la prendre en chasse suivez-moi route cette décision va déterminer le déroulement des prochaines 24 heures. Il m’avait signalé un contact visuel avec un détachement de 5 ou 6 ennemis.
Il voulait suivre leurs traces j’avais répondu très bien mais maintenait les compacts de radio. Monte le ton était sous les ordres du lieutenant éric, il menait la traque quand, nous enfoncer dans la jungle plus, je me disais qu’on allait trop loin dépêchez, vous jake allen a raison avancée les soldats se rendent compte trop tard qu’ils ont foncé tout droit dans une embuscade. Kallen bas de gamme jake allen aymeric et toute la section se retrouve encerclé. Je me suis accroupi derrière un arbre.
J’étais obligé de calais mon fusil contre le tronc pour tirer tellement mes mains tremblaient. Ce n’était pas la peur de me prendre une balle maintenant et je savais que j’allais devoir p sue sable terrifiés. Eric dit, il nous barre la route, c’est j’ai répondu prenez une position stratégique n’importe laquelle formé à périmètre et défendez le. Très vite le peloton de 29 soldats voit ses premiers hommes tomber.
Henrie eric voulait se faire un nom à la guerre malgré lui, il est passé à la postérité comme le chef du peloton isolé. Tous pour les Suisses en avant. Alors que les hommes du lieutenant éric sont prises en tenaille une troupe de soldats toujours sur la zone d’atterrissage reçoit l’ordre de se déployer au cœur de la zone d’engagement. Dennis deal est un jeune lieutenant fraîchement diplômée de l’académie des rangers plus ont progressé vers l’objectif plus l’intensité des tirs augmentait n’exagère pas en disant que ça sifflait dans tous les sens des milliers de bals traversé un petit périmètre à la recherche d’une cible.
Pour fuir les tirs ennemis les soldats se replie dans le lit asséché d’une petite crique dans la crique, on était à couvert ne serait-ce que des tirs d’armes légères, c’était déjà ça, c’était une position facile à tenir. Mais dès qu’il tente une sortie les tirs de barrage forcé les soldats à se replier. On les blessés se multiplient dans les herbes hautes alors que calvin books night jeunes médecins de 24 ans originaire de washington s’attelle à la tâche qui lui incombe. Calvin était objecteurs de conscience est très religieux, il était contre l’idée de blesser mais pas contre celle de guérir, on était tous plaqué au sol quand tout-à-coup regeler vu se lever et me passer devant en courant.
Il était là devant ouvre les yeux le dos tourné vers l’ennemi. Il ne supportait pas de voir quelqu’un souffrir. Tu vas t’en tirer tient bon, il fallait qu’ils aident. Bougez pas à temps, il a fait écran de son corps pour deux peut-être quatre gars, tu vas vite s’en remettre t’inquiète pas, il a demandé de l’aide et l’inévitable s’est produit.
Il a fallu deux hommes pour le porter parce qu’il était paralysé. Je revois encore les larmes lui coulent et le long des joues au moment où, il est repassé près de moi. Les derniers mots qu’il met dix ont été ça fait mal mon lieutenant ça fait un mal de chien. Le jeune médecin et transporté vers l’arrière au moment où des centaines de soldats nord vietnamiens dévalent des mandats.
La modeste troupe de soldats américains se retrouvent à présent prise en étau entre trois escadrons ennemis, vous complet. Dès le départ, on était en infériorité numérique le rapport de force était de 8 ou 10 contre 1. Mais l’infanterie n’est pas livrée à elle-même avis km de là deux batteries d’artillerie bombardent les positions ennemies afin de protéger leurs troupes prise en tenaille. Dans les airs les bombardiers de l’armée de l’air s’engage aussi dans le combat.
On n’avait jamais vécu de situations pareilles, c’était complètement fou. Les tirs de mortiers l’artillerie mais bombardements, c’était vraiment terrifiant le peloton avait pour mission de débusquer l’ennemi son objectif est largement atteint à présent, il va falloir survivre à l’affrontement. Le 14 novembre 1965 quand les hommes de la 1ère division de cavalerie affrontent l’ennemi nord-vietnamiens au sol pour la première fois le peuple américain s’intéresse à peine au vietnam la bataille de la zone d’atterrissage nzx ray va subitement alerter l’opinion publique sur l’escaladé de ce conflit à l’autre bout du monde. Le combat dure depuis deux heures déjà un peloton est encerclé dans la jungle épaisse coupé de ses renforts.
Son premier soutien est retranché dans le lit d’un cours d’eau asséchés. Quelques troupes kadri encore la zone d’atterrissage bill bec en fait partie, il est chargé d’alimenter en munitions la mitrailleuse de son ami russell adams. Oui, nous on savait qu’on se ferait canarder si, on été repérées, on n’avait nulle part où aller alors, on reste est plaqué au sol immobile et ont répliqué aux tirs et main. Là bas recèle adams est à deux semaines de la démobilisation, c’est donc sa dernière mission avant de pouvoir rentrer au pays.
Il s’est écoulé quand ça tire comme ça, on perd la notion du temps, il s’écoule cinq minutes mais, on dirait que ça a duré cinq heures. À un moment j’ai aperçu un bras tendu au milieu des herbes hautes, tu vois quelqu’un, il tenait une gourde dans la main, il essayait de thouars j’ai dit à russell que j’allais rejoindre ce type essayer de l’aider. Je lui ai parlé mais, il ne répondait par qu, il avait les yeux ouverts d’autant na j’ai ouvert sa chemise pour voir la gravité, il y avait juste ce petit trou noir au milieu de sa poitrine gelé basculé sur le côté pour voir ce que ça donnait dans le dos et il y avait le même trou chaude celui qui avait tiré dessus d’être tout près ces bals vont tellement vite qu’elles peuvent traverser le corps de bar en bar où, il est mort avant l’arrivée du tourime important. Il a rendu son dernier souffle.
Et, je suis parti rejoindre leur sachet. Une part mal désolé j’ai quitté ce soldat et j’ai rejoint la salle. Je les trouvais. Je l’avais laissé cinq minutes peut-être la France.
Et l’ennemi l’avait repéré, elle avait touché en pleine terre, il est très grièvement blessé là j’étais terrifiée, je n’avais jamais vu ça la plaie est béante, il était sur le dos par les yeux pointés vers le ciel. La mitrailleuse étaient posées à côté de lui. Insectes au phare, je pense que, c’est en me levant pour aller aider l’autre soldat que j’ai trahi notre position. C’est comme ça qu’il n’y avait repéré.
Après que les brancardiers entend porter au sol son casque était toujours là dans l’herbe. Est ce que, je sais toujours pas pourquoi. Curiosité peut-être mais j’ai voulu regarder dedans, c’est quand le casque a basculé, il y avait des fragments de crâne et des bouts de chair dit dans l’hérault j’aurais préféré ne jamais voir ça, c’est le genre de choses qui marquent si la France, c’est moche j’ai complètement craqué, je pleurais, je jurais, je priais tout à la fois aux dons. Et puis d’un coup tout s’est arrêté, je vois une sorte de sérénité n’a envahi peut-être à force de prier allez savoir, je me suis dit, tu vas y passer ton heure est venue alors fais ton devoir est là pour ça.
Cela fait plus d’une heure que le peloton du lieutenant éric est pris au piège dans la jungle encerclée par les troupes ennemies. Dès le début des tirs, on a balancé non Grenade au phosphore pour créer un écran de fumée pouvoir se déplacer un dégât a ajouté la sienne devant lui, elle n’a pas atterri assez loin. Un soir, il a pris un éclat en plein jour j’ai couché j’ai commencé à extraire l’éclat brûlant de son visage. Mais, je n’ai pas réussi à tout sortir qu’il en restait un bout qui lui rongeait la chair j’étais en train de ramper à la recherche d’un m16.
J’avais toujours mon sac sur le dos alors j’étais une cible facile et je sentais bien que j’attirais les tirs ennemis, je n’avais pas voulu abandonner mon sac parce que j’avais des lettres de chez moi dedans que, nous avait pourtant répété mille fois de brûler notre correspondance après l’avoir lu mais que voulez, vous je n’avais pas pu me résoudre. Base où, elle se trouvait son mât gauche quand, il a pris une balle. Il saignait vraiment beaucoup. Je me suis approché de lui j’ai pris dans mes bras toubib temps de repas et il est mort.
La taxe poursuit et l’un après l’autre les soldats du peloton tombent sous les balles ennemies. Le lieutenant éric a pris une balle en plein dans l’aisne. Bible, il est mort au bout de 30 minutes à la mort du lieutenant le sergent carl palmer prend le commandement de l’unité. 1 j’étais à court de munitions.
J’avais vidé mon chargeur alors, je cherchais un autre m 16. Et si j’ai vu palmer étendu par terre et j’ai rampé jusqu’à lui. Il était touché à la tête juste en dessous du casque. Le sergent palmer et à des vétérans du peloton les hommes se fie à lui gravement touché, il est toujours en vie et ils parlent jusqu’à ce qu’une Grenade explose couperet.
Mm, il y avait personne un autre gars de la section sur ma droite. Les chats, il a eu le gars qui avait jeté la Grenade, il lui a vidé tout un chargeur dessus. C’est finalement au rni savage de l’alabama qui prend le commandement le sergent attrape la radio et commence à transmettre des coordonnées afin d’orienter les tirs de l’artillerie. Sur 29 hommes huit sont déjà morts.
Quatorze sont blessées. Charles aux le médecin de l’unité à la dure mission de maintenir les blessés en vie pendant que ses camarades s’efforce de défendre leurs positions en attendant l’arrivée des renforts. En fin d’après-midi les combats cessent brièvement dans chaque camp les troubles profitent de l’accalmie pour faire le point sur la zone d’atterrissage fermé depuis le début de la bataille l’activité reprend les hélicoptères déposent de nouvelles troupes et rapatrie les blessés. Stevenson saisi l’occasion pour faire évacuer une saison, on avait dû s’y mettre à quatre pour le porter.
L’infirmerie était de l’autre côté de la zone. On n’avait pas fait la moitié de la clairière quand ce côté mme riel a pris une balle dans le dos ouadah qui a couru vers lui tout de suite j’ai su que, c’était sérieux lui dire qu’on allait devoir le laisser mais que, je reviendrai le chercher plus tard m. La dame était mort à mon tour. Je, vous pose mère, c’était le premier homme à qui un de mes en rade coûter la vie.
Il y en a eu d’autres lescott, c’était le premier. Il a agonisé. Dorénavant seuls. Dans cette clairière.
Mais moi, je pense à lui tous les jours. Pas de job connaissait à peine. Tard dans l’après midi lors du premier jour de la bataille de la zone d’atterrissage l ai dit qu serait un cessez le feu permet aux troupes de reprendre des forces depuis plusieurs heures un peloton de gi’s américains est aux prises avec trois escadrons en vietnamien dans la jungle malgré des mois d’entraînement rien n’avait préparé ses hommes à ce qu’ils sont en train de vie la nuit commence doucement à tomber. Les soldats sont épuisés mais surtout, ils sont assoiffés, ils n’ont probablement jamais eu plus soif toute leur existence.
Il faisait chaud. Au dessus de 40 degrés environ. Theiler et et moite. Non mon suffoquait, il n’y avait pas un brin d’air, on avait les poumons pleins de fumée et de poussière.
De l’eau à boire. Depuis le début de la journée les troupes tentent de rejoindre la position de l’unité du lieutenant éric plus loin dans la jungle. Qu’importe la fatigue la nuit approche alors, il reste peu de temps pour tenter une dernière opération de secours le lieutenant-colonel moore prévient ses chefs d’escadron par radio de se tenir prêts à lancer un nouvel assaut cet appel radio n’a pas eu le don de rassurer, il était déjà cinq heures de la première à novembre et vita wagane mes gars étaient épuisés alors j’essaie rassemblés dans le lit du ruisseau, je leur ai dit, on à une nouvelle mission une unité de la compagnie bravo est coincé dans la jungle, vous les connaissez ce sont vos potes, on doit aller les chercher comme faut aller les chercher ouais en route. Des sorties de la crique, je fais en tête.
Et, on s’est fait canarder. Toni nadal est à la tête d’un détachement de quatre soldats dont son ami le sergent jag l éclaireur d’artillerie. J’étais en train de parler à l’éclaireur quand tout à coup la boussole qui lui pendait autour du cou a explosé sous mes yeux. Le lieutenant le radio et le sergent qu’elles sont tombées en même temps, il était mort.
Màj la mitrailleuse avait eu un raté et m’avait parlé bastard jeunes qui se tenait dans mon dos et moi étions toujours vivant. Vous ça tirait dans tous les coins et j’avais l’impression d’être là sans y être comme détacher un peu en retrait à observer ce qui se passait autour de moi, c’était surréaliste comme expérience. Comme si mon cerveau jeu comme s’ils se bloquer certaines choses pour me permettre de fonctionner correctement. Le dernier assaut progresse avec beaucoup de difficultés tennis deal se retrouve subitement a découvert des viet congs étaient cachés derrière un monticule de sable avec une mitrailleuse et il m’avait repéré le tir aux pigeons a commencé j’ai jeté un coup d’oeil sur ma gauche et j’ai vu un jihai se lever et foncer droit devant à toute berzingue, on était tous à plat ventre, je les ai vu parcourir une trentaine de mètres comme un dératé jusqu au monticule de sable.
Joe marne et lieutenant et a fait partie de la promotion de dennis dîne chez les rangers, il a localisé la mitrailleuse, il est d’abord balancer une Grenade puis, il a fait le tour du monticule par la gauche et il a vidé son chargeur sur les tireurs. Puis tout à coup, il est tombé à genoux, je me suis dit oh non, il n’était pas blessé oui allez relève toi dépêche-toi me fais pas ça. Jo jo avait pris une balle en pleine mâchoire côté gauche, il avait toujours sa langue mais souffrait le martyre. Jaume armes ne sera pas le seul soldats héroïques agir d’instinct tout l’après midi des soldats fonceront droits sur l’ennemi pour tenter de sauver des camarades pris sous le feu.
On combat les hommes ne se bat pas pour ce qu’un président déclare à la télévision. Ils ne se battent pas pour la tarte aux pommes de leur maman hormis pour leurs drapeaux ville se bat pour les copains. Leur vie pour eux, ils occupent pour eux. C’est l’esprit de corps.
On ne laisse pas tomber les copains. Je me souviens très bien d’une chose lors de cette bataille un des hommes après une balle sous mes yeux j’ai vu le sergent floyd se redresser pour rejoindre ce soldat et je lui ai crié floyd est ce toi et floyd s’est retourné et m’a dit, c’est un message, il s’est levé et a été abattu, je vois du bon et du mauvais dans cette anecdote, il s’est dévoué pour un de ses hommes mais et c’est une chose que cette bataille m’a inculqué et que, je me suis efforcé de transmettre à mes hommes durant toute ma carrière militaire. Si un ennemi, tu me laisses l’un des vôtres rabat est d’abord l’ennemi avant d’essayer de rejoindre à votre camarade sinon, vous serez 2 à mourir côte à côte. Plus de 100 soldats participent à cet assaut disent qu’ils trouvent la mort.
Vincent blessés l’état major doit se résoudre à admettre que se courir le peloton isolé est peine perdue la mort dans l’âme les troubles se replient vers la crique asséché impuissante à aider leurs camarades. Après 5 heures sous le feu ennemi les survivants de l’unité du lieutenant éric n’esquisse plus le moindre mouvement trop conscient du risque d’être pris pour cible leurs derniers espoirs de voir des renforts arrivés reposait sur un assaut mené au crépuscule mais le sergent denis savage reçoit un appel radio l’informant que la tentative a échoué en moi ce n’était pas loin du sergent j’ai entendu le capital et rennes lui dire que les troupes n’arriveraient pas à, nous rejoindre ce soir là bien reçu a terminé, je me souviens avoir dit au sergent cévennes ge que ça irait qu’on allait s’en tirer, on va s’en tirer, on a reçu la consigne par radio de tenir jusqu’au matin en apprenant la nouvelle, je me suis dit jusqu’au matin, c’est mission impossible. Au poste de commandement les médecins s’efforcent de faire de leur mieux pour maintenir en vie les nombreux blessés le lieutenant-colonel moore fait le bilan des pertes humaines de la journée j’étais là debout. Je regardais les corses ont vu des hommes n’avaient pas pu faire évacuer cet après-midi-là 8 au 10 de mes hommes étaient alignés sur le sol de leur show 100 chansons, je regardais les dépouilles de ces guerriers formidable et une vérité terrible meurt seul est sans cesse quand les familles seraient informées de leur mort sous 36 heures la nouvelle allait ravager la vie de tant de personnes.
À la fin de la première journée d’une des premières batailles qu’elle a livrée au vietnam l’armée américaine déplore 85 soldats morts ou blessés au combat. Un peloton est toujours isolée dans la jungle encerclé par l’ennemi tente, il attend le prochain assaut avec angoisse les ennemis ont tout tenté pour, nous avoir, ils savaient exactement où, on est m. Kallen bonne gamme et richard clark ont empilé des chargeurs de m16 de vente dans l’espoir que ces boucliers de fortune les pros tels débats. Une fois dans la nuit richard m’a demandé si, on avait des chances de s’en tirer vivant.
Mais, je lui ai dit que, je n’en savais rien. La nuit notre artillerie à pilonner le périmètre autour de, nous ça commençait sur les hauteurs puis ça descendait sur notre gauche jusqu’en bas derrière, nous pour remonter par la droite un moment, ils ont balancé une fusée éclaIrante, c’était, je crois pour, nous aider à repérer les positions ennemies mais sous la lumière les arbres bougeaient et leurs ombres, nous donner surtout l’impression que des hordes immense du viet congs pulluler partout autour de, nous dans la forêt, il était 22h30 au new 23h le sergent cévennes ge a repris la radio et a demandé au haut commandement d’arrêter le feu d’artifice au manège ça ne faisait que, nous éclairer, nous et c’était loin d’arranger nos affaires. Charles aux n’a pas le temps de chercher où se trouvent les demies le médecin du peloton lui même blessé fait tout ce qui est en son pouvoir pour maintenir en vie ses camarades touché un gars avaient pris trois balles dans le cou ce genre de blessure fait enfler la gorge. Il avait du mal à respirer.
S’est occupé de lui. Ah qu’est ce qu’il a fait, c’était exemple, elle n’avait plus de pension alors, il a utilisé du papier toilette pour ce comprimé la plaie béante dans le sergent johnson. Bonsoir, on aurait pu y enfoncer le point. De max d’après, il est utilisé de la terre.
Tu tous les hommes du peloton ont dit que le docteur lowe’s méritait largement la médaille d’honneur du congrès. Dans la crique assécher les troupes sont épuisés et déshydratés certains parviennent néanmoins à trouver le sommeil émotionnellement et nerveusement j’étais vidé comme jamais près d’un tiers des effectifs de la compagnie étaient morts ou blessés, on se côtoyait depuis deux ans alors, on était tous outre la fatigue physique et mentale, on était tous en plein deuil. On va aller les hommes étaient très tendues, il avait la gâchette facile, c’est le moins qu’on puisse dire. D’après ce qu’ils avaient subi, il était prêt à tirer sur tout ce qui bougeait, je devais calmer leurs ardeurs.
Un dégât craquer à chaque fois, il avait un lance-Grenade m 79 et il était bien décidé à l’utiliser pour maintenir un tir d’artillerie. Alors régulièrement, on entendait un flop puis bomin 2, je disais arrêtent, ils disaient oui allez 30 minutes plus tard pop et boum ce qu’ils voyaient bouger mais, c’était trop près de nuit à son goût quoi que, je dise, il n’en faisait qu’à sa tête. Bill bec parvient tout juste à retrouver une certaine sérénité quand, il reçoit l’ordre vallée monter la garde avec un de ses amis dit la borne relais. On a 200 l’un des sergents, nous a dit beck édiles hard allez-vous postés là bas et mon pays la garde pour la nuit.
Croyez-le ou non mais l’endroit donc, nous avait confié la garde pas se situer de piles dans la partie la plus plane de la zone d’atterrissage où j’avais déjà passé le plus clair de la journée. Ouais, on était d’abord à plat ventre puis, on a trouvé un petit coin pour s’adosser l’un contre l’autre en silence. De temps en temps se murmurer quelques mois, on reparlait de certaines choses vécues dans la journée, je lui dis que russell avait pris une balle magique untel ou untel aussi. Je sentais mon cœur battre contre mon dos et en cadence avec le mien, il sentait la même chose, on était au diapason ça n’a pas fermé l’oeil de la nuit.
A grenoble, je n’oublierai jamais cette sensation de nos deux cœurs battants à l’unisson dans la nuance. En seulement 12 heures ces soldats ont pour la plupart tuer un ennemi et vu un ami mourir pour la première fois de leur vie dans l’obscurité, ils attendent à présent avec appréhension ce que le lever du jour leurs réserves. 18 heures après le début de la bataille de la zone d’atterrissage nzx ray les hommes n’ont aucune raison d’espérer de bonnes nouvelles mon petit jour, il régnait un silence de mort. Un seul oiseau ne chantait, il est élevé.
Ça ne présage rien de bon. Un assaut massif est lancé cette fois les hommes retranchés dans la crique à sec n’y suis pas de tir car l’offensive ennemie vient par le sud. Par radio le commandement prévient sa hiérarchie d’une défaite imminente. Tous les bombardiers présent au vietnam du sud d’école pour appuyer les troupes le lieutenant-colonel moore qualifiera plus tard ses frappes de torrents céleste providentiel et destructeur les bombardements massifs repousse les demies à couvert.
Mais les pertes sont énormes la compagnie qui a essuyé le plus gros de la sau déplore 42 morts. Ainsi que 20 blessés. Ces derniers sont installés dans un hôpital de brousse improvisé green town pollet a été touché à la tête à la poitrine et à la hanche. Arthur vieira a pris une balle dans la gorge et une dans la jambe un médecin doit pratiquer sur lui une trachéotomie d’urgence sans anesthésiant ni instruments stérilisés l’affrontement le plus violent d’une des premières batailles majeures de la guerre du vietnam s’achève et les soldats prennent lentement conscience de la sinistre réalité de ce qu’ils viennent de vivre.
Les combats font rage depuis 24 heures autour de la zone d’atterrissage est la dic serait un assaut matinale a pratiquement décimé une compagnie mais finalement un appui aérien dévastateur a permis à l’armée américaine de faire battre l’ennemi en retraite l’heure est enfin venue de secourir le peloton isolé du lieutenant henrik de rapatrier les blessés et les morts ainsi que les survivants qui ont tenu tête à l’ennemi depuis le début des affrontements. Nous avons progressé avec difficulté au milieu d’une zone très accidentée ouvertes des pêches broussailles une vraie jungle en somme avec peu de visibilité des cadavres de soldats nord vietnamiens jonchaient le sol. Cela lui était adossé à un arbre, il était encore en vie mais tout juste selon un des hommes la remuer pour voir s’il réagit, c’est encore, il s’est écroulé. Et, on était au milieu des herbes hautes recouvert de terre et de poussière et tu attends 2 est partie intégrante du décor et skate soudain j’ai entendu la voix du lieutenant dit, il nous appelait ça y’a quelqu’un et les gars, ils vous êtes là les gars, vous êtes là les gas salut.
On était censé brandir notre argent pour signaler notre présence au moyen droit bien haut pour être vu les menaces. Racoleur n’avait plus la force, il ya quelqu’un, je suis juste levé la main par ici. Et moi, on était positionné de telle manière que les gars sont arrivés dans notre dos, on ne les a pas vu tout de suite, je me souviens juste de voir par ici, je me suis retourné j’ai fait signe aux gars, tu descends en beauté l’un d’eux m’a dit tout va bien les toits, on vous ramène au bercail. On faisait peine à voir certains ont eu du mal à, nous reconnaître, on avait les yeux creusés, on était complètement déshydratée.
Je n’avais plus la force de se relever, il a fallu qu, on n entendait pas été le seul dans ce cas. Ouvrez l’oeil. Ce fut un moment très dur car évidemment, il a fallu ramener les blessés jusqu’à la base mais aussi tous les morts tous mes hommes ont dû s’y mettre pour ramener tout le monde. Rod 1 autour du périmètre que les soldats ont défendu héroïquement des dizaines de soldats et de légistes au sol.
J’ai toujours pensé que ce bleu dont même si, on n’aurait jamais pu s’enfoncer aussi loin dans la jungle avait permis d’attirer l’ennemi sur lui comme un album lieu de lancer un assaut sur la zone d’atterrissage en engageant toutes ses forces mais demi avait passé son temps à gaspiller des troupes pour venir à bout de ce petit groupe de soldats. C’est pour ça que dans un certain sens le sacrifice d’henri eric et de plusieurs de ses hommes a certainement sauvé la vie de tout un tas de bataille. C’est le genre de chose qui aide un peu a accepté le fait d’avoir perdu huit soldats et d’en ramener quatorze grièvement blessée à la base. Tandis que le peloton héroïque rejoint la zone d’atterrissage les troupes commencent à nettoyer le champ de bataille.
Il y avait des centaines de soldats ennemis morts devant moi. J’étais bien sûr fier de mes hommes car, il avait survécu contre toute attente j’étais triste parce qu’il avait fallu tuer tous ces hommes pour y arriver, c’était des créations du seigneur comme, nous ils avaient des maires et des femmes aussi muet mais, c’est ça la guerre. Avant cette bataille la plupart de ses soldats n’avait jamais vu un mort de leur vie à présent, ils les transportait par dizaines. La corvette exécuter rapidement et aux yeux de certains trop facilement.
Il consomme unies ». Vous avez vos amis sous les yeux vos potes. Mais aussi, vous ennemis une chemise là avec leurs plaies béantes, c’est pas beau à voir. Aksionov à force, on se blInde, on n’est même plus choqué, c’est la guerre qui veut ça.
On s’y fait trop facilement son. La bataille de la zone d’atterrissage est laide x ray se poursuivra le lendemain le bilan des pertes américaines s’élèvera à 79 morts celui de l’armée nord-vietnamienne à plus de 600. À partir de ce jour la guerre civile vietnamienne est devenue la guerre du vietnam et certains sata américains s’ils sont battus durant de longues années d’autres comme ghalem wangen mobile bec ont effectué leurs deux ans de service et ont quitté l’armée l’ami de bec russell adams a survécu à sa blessure à la tête ainsi qu’à la guerre pour ses actes de bravoure john holmes a reçu la médaille d’honneur du congrès. Le dernier jour de la bataille harold moore s’apprêtait à quitter la zone d’atterrissage quand, on lui a demandé son avis sur les combats que ses hommes venaient de livrer.
J’aimerais que le peuple américain sache que nos soldats sont des combattants formidable, ils sont courageux, ils sont agressifs mais avant tout ce sont de bons garçons. Ce sont des hommes d’exception quand, je repense à leur façon d’agir durant les longues heures de combats qui les ont dû livrer. Les mots me manquent pour exprimer mon admiration, ils sont exemplaires.