L’Or cachés dans les Océans

L’humanité existe depuis des milliers d’années et elle a utilisé des navires pour tout transporter même à ce jour 90 % des échanges commerciaux dans le monde se font par les océans tu. Tout au long du développement des civilisations malgré les dangers l’être humain a toujours traversé les océans au risque d’y perdre la vie. Jusqu’au milieu du xxème siècle les prévisions météorologiques étaient limitées. Résultat des milliards de dollars ont probablement été perdus en mer au cours de l’histoire maritime.
Combien de navires ont disparu et combien de richesse se sont accumulés au fond des océans au fil des siècles les fonds marins sont un véritable eldorado, il y aurait plus d’or et d’argent au large des Bahamas qu’à la banque de madrid une nouvelle ruée vers l’or est en train de voir le jour une course dans laquelle les chasseurs de trésors côtoient les investisseurs toujours en quête de nouveaux filons. Chercher ces épaves combien d’épaves et combien de pages oubliées de l’histoire maritime et de notre patrimoine collectif, c’est un héritage très important pour, nous tous ne pas le commercialiser ne m’a pas les épaves devienne l’objet d’enjeux stratégiques et économiques et les gouvernements entre dans la course ces sociétés de chasseurs Népal sont en train de tout détruire, nous n’avons jamais vu un seul cas de bon chasseur de trésors. Pendant que les gardiens de l’histoire et les chasseurs de trésors s’affrontent les épaves, elles sont en danger dans quelques générations des pans entiers du passé seront détruits ce qu’ont les gras aux générations futures sera un électrocardiogramme plat. Qu’il soit dû à l’erreur humaine à un problème technique ou encore aux caprices de la météo le naufrage fait partie intégrante du transport maritime.
Il faut être humble avec la merde. On gagne pas contre la mer, on compose avec la mer une réalité dont, on ne parle que lorsque l’incident survient après de nos côtes ou quand, c’est un navire de croisière qui est touché les autres naufrage eux restent dans l’ombre si, vous regardez véritablement à la loupe les choses, vous avez 110 120 122 naufrage de gros bâtiments de plus de 300 tonneaux par an. Ce qui, vous dit rapporte au nombre de jours de l’année, vous avez un naufrage à peu près tous les trois jours sur les mers du globe. Référence internationale en archéologie sous marine michel lourds est à la tête du drassm, c’est le département des recherches archéologiques subaquatiques et sous marines depuis près de quatre décennies ses missions l’ont menée sur tous les océans de la planète un bateau qu’on transporte le plus facilement des produits pondéreux et à longue distance donc tout au long de l’histoire l’humanité dès qu’on a commencé à coloniser des espaces maritimes, on est montés sur des bateaux et chacun sait que dès qu’on se met sur un bateau, il ya un risque de naufrage à ce que l’on sait, c’est que dans toutes les zones où, nous travaillons le fond de la mer est jonchée d’épaves et évidemment d’autant plus dans les zones qui ont qui ont connu un grand trafic maritime plus la belligérance en mer les navires de guerre etc, il ya des épaves sur toute la planète.
Alimentation carburant matières premières ou produits de consommation 90 % de tout ce que, nous consommons passe par la mer. 60000 navires qui sont le flux sanguin du commerce international et qui emprunte des routes maritimes tracé au fil des siècles mais combien de bateaux ne sont jamais arrivés à bon port. Et oui, il est très difficile de connaître précisément la quantité de richesse perdue dans une zone géographique définie mais, on peut l’estimer en considérant les grandes puissances de l’histoire coloniale. Sachant que des navires course depuis 2000 ans s’est-il raisonnable d’estimer qu’un millier d’entre eux ont sombré chaque année oui je.
Récemment dans une initiative visant à cartographier l’intégralité du plancher océanique les 195 pays membres de l’unesco se sont unis pour mener les enquêtes. Et, ils ont avancé une estimation. Il y aurait 3 millions d’épaves dans le monde. Il pourrait y en avoir plus beaucoup moins, il est difficile de savoir si, elles sont encore là s’il en reste quelque chose beaucoup de navires ont coulé sans qu’ils soient consignés 3 millions, c’est une bonne estimation même, c’est approximatif.
Peut-être – ou peut-être plus pour beaucoup d’archéologues sous marins ce nombre est largement sous-estimée. Selon les grandes théories des grands scientifiques, il y aurait 3 millions d’épaves au fond des mers, tu veux la vérité, c’est que personne n’en série. Oui, il y aurait six mille épave au large du royaume uni mais, on sait que tout au long de l’histoire 37000 navires ont disparu donc quel que soit le chiffre avancé, il sera en dessous de la réalité. Les océans recouvrent 70% de la terre mais, on a exploré -2 5% qu’est ce qu’il ya au fond l’humanité navigue depuis des milliers d’années.
Donc, je dirais que ce chiffre est réaliste et même qu’il ya beaucoup plus des papables que ce que l’on pense, nous ne savons rien le plus gros des épaves du monde reste à découvrir et à mon sens la plupart se trouve en mer de Chine méridionale. Point de passage mythique entre l’océan pacifique et l’océan indien le détroit de malacca et le couloir maritime le plus fréquenté au monde. Et Singapour en est le port si, on regarde en arrière tout le monde est venu faire du commerce or quand même, c’était déjà un pôle des changes quand l’Europe en était encore à l’âge de Pierre. C’est ici que le capitaine britannique michael hatcher a fait ses premières armes comme chasseur le trésor.
Je suis venu à Singapour pour la première fois en 1973, c’est à ce moment là j’ai trouvé mon premier trésor et depuis ce jour, je suis accro. Hatcher vendait au poil acier qui récupère est sur des épaves de la seconde guerre mondiale pour gagner sa vie. Jusqu’au jour où, il est tombé par hasard sur autre chose que de l’acier. Je ne connaissais rien à la porcelaine gérer ciblées car de pièces et je les ai apporté chez christie’s amsterdam ensuite christie’s n’arrêtait pas de m’appeler j’ai fini par y aller j’ai soulevé une tasse et on va demander avez, vous la moindre idée de ce que ça fait de moi, je dirais 5 dollars, on m’a répondu qu’en diriez, vous de 5000 et là j’ai demandé, vous en prendrez y est combien et eux parce que, vous en avez d’autres.
Le plongeur avait découvert sans le savoir le nan king une embarcation englouti en 1750 après avoir heurté un récif corallien avec à son bord une véritable mine d’or. C’était la première fois qu’on avait découvert une telle quantité de porcelaine aussitôt celle qui est désormais connu comme la porcelaine de matcher entre dans l’histoire comme un raz-de-marée et toute la cargaison dynamique in et mise aux enchères à amsterdam. En tout, on a repêché 27 mille pièces en écouler autant ces risques est de noyer le marché est de faire chuter les prix mais ça n’a pas été le cas et ça crée de l’intérêt sur le marché et cela a remis en lumière l’histoire de la porcelaine de file. Les vingt-sept mille pièces de porcelaine de Chine sont vendues en quelques jours à des acheteurs venus du monde entier.
Notre jackpot de près de 10 millions de dollars pour hatcher et son équipe. Est-ce que, je me qualifierais de chasseurs de trésors chasseurs de trésors, c’est l’appellation rOmantique de ce travail à mes yeux, je récupère des carcasses qu’il s’estime chasseurs de trésors ou sauveteurs de cargaisons de nombreux explorateurs appâtés par l’histoire de hatcher ont mis le cap vers les profondeurs qui selon certains experts réserve encore beaucoup de surprises, on retrouvera d’emilie départ avec de riches cargaison à leur corps et pour trouver les plus importants de cargaison, il faut aller à l’avs ou converger les grands galion espagnol. Il y aurait plus d’or et d’argent au large des Bahamas qu’à la banque de madrid. La fièvre de l’or pour le royaume d’Espagne le xvième siècle et le bien nommé siècle dorer pendant plus de 150 ans les espagnols pays jusque dans les tombes lors du nouveau monde.
Quand, vous tenez dans vos mains un lingot d’or une pièce d’argent une émeraude ou une perle dites, vous que, vous avez là le fruit d’un génocide toutes ces matières ont été extraites dans des mines de Colombie du Mexique du Pérou où des milliers d’esclaves indiens et africains ont été tués pour enrichir l’Espagne. Les trésors volés des Amériques été chargé sur de grands voiliers puis acheminés vers l’île de Cuba les galions se regroupaient ensuite en convoi depuis le port de la havane pour affronter ensemble la traversée de l’atlantique. À ce moment là le trafic navale est très intense pendant 150 ans, on voit en moyenne 4000 embarcation par an entré dans le port de la havane à tel point qu’au 16e siècle ce n’est pas le littoral de la havane le plus important, c’est son port sa baie. Tout au long de ces années, il semblerait qu’ils passent par la havane plus ou moins 200 mille kilos d’or et plus de 16 millions de kilos d’argent beaucoup d’or, il arrive en lingots en bar en morceaux sous toute forme prête à être fondu mais, il arrive aussi sous forme de pièces de monnaie et moi.
Plus de 3000 épaves repose sur les fonds marins à proximité de l’île mais davantage que leur nombre, c’est le montant estimé des cargaisons qui fait tourner la tête des chercheurs de trésors Cuba est l’exemple type d’un pays où la probabilité de récupérer des richesses, c’est énorme. Notre base de données répertorie de nombreuses épaves ayant sombré à Cuba ou à proximité avec des richesses considérables. Une seule cargaison vaudrait des centaines de milliers de dollars. 4 millions de tonnes d’or et d’argent ont ainsi franchi l’atlantique.
Tout au long des grandes routes maritimes de la planète les navires en déroute ont dispersé leurs richesses au fond des océans. Et selon les experts les quantités sont vertigineuses dans notre base de données de plus de 10000 épaves une centaine ont une valeur d’au moins 50 millions de dollars certaines pourraient valoir plus d’un milliard de dollars ça permet d’imaginer la quantité de richesse perdue par accident dans l’océan en 2000 ans de transport maritime. D’après les sources historiques et les données que j’ai pu consulter un tiers de l’or de l’argent et des autres métaux et Pierres précieuses appartenant aux hommes a été perdu en la découverte de ces épaves représente à terme la promesse d’un nouveau filon économiques estimées en milliards de dollars et cela n’a pas échappé au flair des investisseurs et des gestionnaires de capitaux aux métaux précieux ici réunis à zurich. Je vois qu’ils restent dans ces épaves salah présente une nuisance de, je crois que, c’est 100 milliards, c’est sûr que sans mise en scène et que les hausses économique assez important là, c’est sûr et certain qu’on va voir un bon résultat, c’est un crime qu’il irait chercher ces épaves les récifs qui était mise en place pour les insectes une mine d’or peut-être mais le gisement n’est pas à ciel ouvert encore faut-il localiser les épaves susceptible de contenir ces métaux précieux.
C’est ici à séville que les archéologues les scientifiques et les chasseurs de trésors se sont tous donné rendez vous. Quand un bateau sombrait la bureaucratie était très strict et s’il y avait des survivants ont communiqué des informations conservées dans les archives sur les circonstances du naufrage le temps qu’il faisait rire et de nombreux détails. Le bâtiment des archives générales des Indes abrite neuf km linéaires de précieux registres dans lesquels sont répertoriés tous les voyages des navires espagnols 10% de ces navires ont coulé mais où exactement car à l’époque le positionnement gps n’existait pas. De nombreux navires ont quitté le nouveau monde chargé d’or et d’argent et beaucoup en poule mais, il existe très peu de données de navigation un dossier de recherche qui dit le navire a quitté la havane en 15/100 80 et a coulé quelque part entre la havane et l’Espagne ce n’est pas intéressant pour nous.
Ce qu’il, nous faut ce sont des données de navigation précise pour limiter la zone d’investigation et que ça reste rentable. Si les cartes et les registres d’époque manque de précision les avancées technologiques de ces dernières années permettent aujourd’hui de combler les lacunes d’hier trouver une aiguille dans une botte de foin est désormais chose possible même si cela reste laborieux. Des limites ont une zone de recherche ensuite notre navire sondeurs se rend dans cette zone et déploie notre sonar qu’on remorque avec nos cartographies ont méthodiquement le fond marin, on le sent dans jusqu’à ce qu’on trouve l’épave ou qu’on abandonne désormais avec l’avènement des véhicules sous marins autonomes de la technologie robotique des nouveaux capteurs le travail des explorateurs est plus facile et plus rentables le sonar permet de détecter des objets d’un centimètre de large le laser va même jusqu’à une largeur d’un millimètre. Les outils safin désormais la photogrammétrie permet de reconstruire virtuellement les fonds marins la technologie a pulvérisé la barrière des profondeurs et limites de la plongée scientifique ça tourne autour de 60 70 net, on arriverait à réunir une équipe pluridisciplinaire au delà ça devient très illusoire et au delà 300 m de toute façon l’humain n’a plus sa place.
Aujourd’hui, on est arrivé, je dirais presque à la science fiction du passé continuent, il ya simplement cinq six ans, on parlait de la profondeur et aujourd’hui, c’est devenu notre quotidien. Parce qu’aucune zone du fond des océans net inaccessibles à partir de 150 mètres la profondeur de la manche jusqu’à 4800 mètres dans l’atlantique. C’est à dire 1600 mètres plus profond que les bases du titanic le futur est là les robots et dit bien que le titanic repose à 3800 mètres de fond, il ya déjà vingt ans que son épave a été exploré où qu’elle soit les épaves ne sont plus à l’abri de l’avidité humaine. Et les immenses richesses qu’elle recèle suscite la convoitise des états eux-mêmes qui eux aussi sont entrés dans la course aux trésors et nous un contrat très fier dernier espère bientôt cinq ans.
Trouver le sens rosset ce galion espagnol coulé en 1708 par la marine britannique au large de carthagène était un pari de juan manuel santos alors président de la Colombie. C’est en 2015 après des années de recherches que son équipe localisent le galion au large de la côte Colombiennes par 300 mètres de fond, on a fait un navire du roi d’Espagne qui transporte une cargaison extrêmement importante, on estime à 200 tonnes d’or plus une masse non négligeable semble-t-il d’émeraude des émeraudes de Colombie de l’or provenant des mines du Pérou sous les débris et canon et les amphores 17 milliards de dollars attendent patiemment le gouvernement Colombien, c’est le plus gros trésor jamais trouvé le gouvernement de Colombie a d’une part annoncé qu’il avait l’intention de faire une fouille de cette épave qui soit exemplaire et patrimoniaux en tout cas le gouvernement dit, je veux réunir la meilleure équipe du monde pour faire cette fouille et en même temps, il se rapproche de chasseurs de trésor américains en leur disant, il faudrait, vous réunissiez l’équipe dont l’arrière quand même un petit gap pour ne pas dire plus entre la prétention scientifique et de confier le dossier à des chasseurs d’épaves qui n’ont aucune vocation à faire de la recherche scientifique aujourd’hui le sens rose et repose toujours à 300 mètres de fond le gouvernement n’a pas les moyens de financer les opérations de renflouement pour récupérer ce trésor, il se verrait dans l’obligation de faire appel à des sociétés privées et de payer leurs services en leur cédant une partie de la cargaison une pratique férocement condamné par les institutions de protection du patrimoine comme l’unesco c&a s’apercevront que ce n’est pas une bonne solution, nous n’avons jamais vu un seul cas de bon chasseur de trésors au mieux, ils gagnent de l’argent et dans le pire des cas rien quoi qu’il en soit le patrimoine est détruit et ils se retrouvent les mains vides. Le financement des opérations qui permettent de récupérer les cargaisons immergée est un véritable dilemme une bataille qui oppose d’un côté les chasseurs de trésors et leurs éventuels partenaires et de l’autre les gardiens du patrimoine maritime. Explorer les profondeurs ce n’est pas donné si, vous voulez un avis capable de lâcher un véhicule télécommandé, il faut compter 35 mille dollars par jour et si, vous voulez récupérer un navire de la seconde guerre mondiale à 4000 mètres de profondeur, il faut ajouter 1 0.
De ce fait les opérations de recherche en eau profonde coûte très cher et concret entre un et trois millions de dollars par mois. Des millions de dollars, c’est le prix du ticket d’entrée dans la course au trésor un prix que seules des sociétés comme odyssey marine exploration peuvent se permettre basée à tampa en floride est cotée en bourse odyssey est un des poids lourds de la récupération de métaux précieux. Odyssey marine exploration prospère dans l’exploration marine depuis 1994 pendant les vingt premières années l’entreprise s’est concentrée sur la recherche d’épaves contenant des cargaisons en bon état et pouvant être revendus odyssée a déjà touché le jackpot. En 2007 la société privée débarque sur l’aéroport de tân pas 17 tonnes d’or et d’argent en pièces et en lingots.
Le magot provient d’une frégate espagnole baptisé nuestra señora de las mercedes et coulé en 1804 au large des côtes du Portugal. Ils l’ont fouillé et ont ramené en Amérique pour 500 millions de dollars en pièces d’argent, il ya quelque chose comme 5 190 mille pièces la cargaison de la frégate mercedes, c’est alors le plus grand trésor jamais remonté à la surface. Odyssée aura mis dix ans pour localiser l’épave puis remonter le trésor, c’est une prouesse technique et le début d’une bataille judiciaire sans précédent et ces gens s’empressent de faire valoir auprès du tribunal de tampa en floride leur droit à la propriété de l’épave espérant que de toute évidence un juge américain vient mais bien sûr monsieur, vous l’avez trouvée dans les eaux internationales, c’est à, vous ça ne va pas se passer de façon aussi simple. L’Espagne revendique finalement le butin les autorités madrilènes déclare la frégate mercedes patrimoine historique tout en soulignant le caractère militaire du bateau coulé lors d’un combat contre une frégate britannique revient le gouvernement espagnol a présenté un recours devant les tribunaux des états unis contre cette société de chasseurs d’épaves parce que, c’était une frégate un navire de l’état et par conséquent le bateau et son contenu appartenait à l’Espagne.
Au terme de cinq années de procès la cour suprême des etats unis condamnent à société odyssey a livré la totalité du trésor à l’Espagne cette décision est une première, elle est basée sur un principe du droit américain l’immunité souveraine qui considère qu’un navire si les militaires restera toujours la propriété du pays dont, il bat pavillon immédiatement ya deux avions de l’armée espagnole accompagnée de la garde civile sont allés aux états unis a récupéré les six cent mille pièces d’or qui était retenu par la garde nationale américaine, ils sont rentrés en Espagne. Nice historique héritage v6 not to be sold this is to go to music from bytes égale gauche pouvons l south beach à 115 à project. Les chasseurs d’épaves mais si, on ne les arrête pas de manière très cher et si l’opinion mondiale et condamne pas très sévèrement en disant, ils vont faire disparaître tout ce patrimoine collectif que sont les navires qui ont coulé à travers les âges ces sociétés de chasseurs d’épaves sont en train de faire disparaître des pans entiers de l’histoire. Les six cent mille pièces sont confiés au musée national de carthagène en Espagne qui en expose quelques exemplaires et conserve le reste du butin dans une chambre forte, nous avons remonté six cent mille pièces presque tous identiques six cent mille exemplaires du même objet, on a gardé un échantillon représentatif et on a photographié chaque phase des pièces en haute définition le cas de la frégate mercedes est emblématique de cette guerre qui oppose dans un camps ce qui récupère les trésors et vise le profit et dans l’autre ceux qui entendaient conserver batna ce n’est pas un patrimoine ses biens ont été fabriqués dans un but commercial, nous n’ont pas été vendus car, ils ont coulé accidentellement mais vendons 590000 des six cent mille pièces aux collectionneurs et laissons les pays profiter des retombées économiques.
Pourquoi ne pas vendre une partie pour financer par exemple de nouvelles explorations ces pièces sont toutes semblables fait mon cher ami les six cent mille pièces d’or de la frégate mercedes autres navires espagnols ou français valent beaucoup d’argent moi ce que, je vous suggère, c’est de vendre tous les tableaux du louvre en commençant par la joconde, je propose que des huit colonnes ou la madeleine, on en vente cette parce qu’elle se répète après tout s’ils vendent ainsi été les chapiteaux sont identiques l’Australie soyons sérieux, c’est une question inconcevable pour un musée national et nous. Ce raisonnement là, on peut le faire d’ailleurs surtout, je dirais pas besoin de dix plats de porcelaine de Chine très similaires ou identiques, je vous en regardez un genre en reste et c’est non, on voit bien que cette maChine ce raisonnement et sa part tout ça a été appliqué ces partis dans des déviances quand, on sait que, c’est une opération commerciale en disant, on va préserver un pan de l’histoire en réalité ce pan de l’histoire se réduit à la portion congrue, c’est à dire la portion qui n’a aucune valeur qui est la moins intéressante la plus abîmée tout le reste et négocier parce que ça une valeur. Si les chasseurs de trésors sont les seuls capables d’accéder aux épaves comment s’assurer qu’il ne détruiront pas les objets sans valeur marchande pour optimiser leurs coûts et remonter un maximum de biens de valeur en un minimum de temps. Le selon eux la position des archéologues des institutions en matière de protection du patrimoine n’est pas réaliste.
La communauté scientifique qui influence la politique gouvernementale les très opposés à un modèle commercial. Ne pas intervenir semble être la tendance au niveau mondial l’onu via l’unesco qui est l’entité concernée par le sujet en son sein, je préfère que les objets soient laissé une situation puisqu’ils sont là les séries. Odyssée la majorité des sociétés de récupération de trésors fond de leurs discours sur l’un des paragraphes de la convention de l’unesco, il y est écrit noir sur blanc que la préservation in situ doit être une priorité selon eux cette convention ferme la porte à tout type d’exploitation, c’est complètement faux énigme l’unesco ne dis pas qu’il faut laisser les urgent et au fond des mers là où naissent avec l’unesco dit qu’il faut les laisser sur place jusqu’à ce qu’on ait les moyens techniques et d’investigation où garantir une tâche dure correa des investigations. La prime est rationnel et surtout sur place une équipe disposer des moyens techniques nl réunir suffisamment d’argent à voir les laboratoires de conservation et de restauration à des guillemins la baisse et une fois ces conditions réunies, on peut commencer les full carbone.
Comment être la convention d’y laisser le patrimoine culturel subaquatique où, il est si, vous n’avez pas le projet. Récupérer des cargaisons immergée est aujourd’hui possible mais selon un protocole de préservation encadré et contrôlé par les archéologues de l’unesco et une fois remontée ne rien vendre. Depuis qu, il peut plonger l’homme recherche des trésors, il s’en empare et les déverse sur les marchés beaucoup d’objets se sont perdus, il faut préserver ce patrimoine pour l’avenir pour l’humanité ce patrimoine subaquatique est essentielle toutes les traces que l’humanité a laissé dans la sauce et ans, il faut les protéger ne pas les vendre, je n’ai pas les pieds des principes éthiques cette proposition pose un problème qui va payer est ce que ce sont les contribuables les gens ont d’autres besoins que la mise en lumière d’un patrimoine culturel tous les pays du monde ont des problèmes plus urgents à financer que la récupération des parts ou la restitution d’un héritage culturel. Mais, je pense qu’il pourrait exister un modèle qui comporterait un acier commerciale et/ou tout ce qui a trait à l’archéologie à l’histoire et aux connaissances universitaires pourra être à la fois préservé et présentés.
Une autre épave trouvé par odyssée a montré récemment qu’une collaboration entre des entreprises privées le secteur public pouvait s’avérer gagnant gagnant celle du ss gairsoppa dit, c’est avec un contrat avec le gouvernement britannique pour récupérer l’argent à bord du ss gairsoppa était un bateau de commerce anglaise qui naviguait en 1941, il regagnait le royaume uni depuis l’Inde avec 110 tonnes d’argent pour l’hôtel des monnaies de l’ombre en effet au monde qu’est de monnaie, il fallait soutenir l’économie de guerre. Arrivé au large des côtes irlandaises le ss gairsoppa est à court de carburant contraint d’abandonner le convoi qui assuraient sa protection, il est torpillé et coulé par un sous marin allemand le 17 février 1941. L’épave est localisée en 2011, elle gît dans les abysses à 4800 mètres de fond grâce à une prouesse technique sans précédent la société odyssée mandaté par le gouvernement britannique remontera plus de 60 tonnes d’argent sous forme de lingots, on a récupéré l’argent à 4800 mètres de profondeur ses 1600 mètres de plus que le titanic et puis l’argent a été fondue le gouvernement a eu sa part et odyssey aussi 3000 1 go soit un total de 210 millions de dollars un jackpot que se sont partagés odyssée et le trésor public britannique dé l’histoire ne s’arrête pas là mais vers la fin de l’exploration, on remontait autant debout que de l’homme a demandé de chercher une solution grâce à l’argent déjà récupéré, on a envoyé les blocs debout dans un laboratoire pour les analyser et les conserver, c’était imprévisible mais, on a pu sortir de l’obscurité environ 600 lettres. Les cartes de voeux des documents commerciaux et des chèques ce, c’est courrier avait été envoyé par des officiers britanniques à leur épouse mais les missionnaires une part des enseignants du rage à la fin de l’année 1940 à l’intention de leurs proches.
Ces documents sont des instantanés de la vie des britanniques en Inde destiné aux familles restées au royaume uni cette découverte est très précieuse, elle permet de connaître la véritable histoire du ss gairsoppa ça donne un aperçu des bien fait qui peuvent découler d’une approche commerciale cette approche a permis de financer la recherche scientifique ici, c’est le modèle commercial qui a permet un recours à la science. La collaboration public privé fait aussi ses preuves dans certains pays d’Asie du sud-est comme l’Indonésie et la Malaisie où traditionnellement les chasseurs de trésors partagent leur butin avec le gouvernement. À mes débuts dans le métier, je paierai en Indonésie au vietnam et en Malaisie ces pays avait pour politique de former des partenariats avec le privé le gouvernement prenait 50 % et l’entreprise garde, elle reste un échantillon représentatif était conservée pour les musées mais le plus gros pouvait être mise en vente. Ces accords ont permis au gouvernement de financer la recherche d’épaves et d’enrichir leurs musées sans avoir à supporter les frais d’exploration.
Bien que l’ensemble des risques soit à la charge des chasseurs d’épaves au final la part du trésor qui leur revient permet de financer les fouilles. Il travaille en partenariat avec des sociétés privées qu’ils y apportent l’argent et qui assume tous les risques des risques qui sont très importants l’un des dangers et politique, on peut avoir un contrat avec l’état et quand, on remonte un trésor est très bien, vous remercier et tout cas, c’est déjà arrivé mais suite aux abus de certains chasseurs d’épaves accusé de ne pas déclarer une partie des trésors le gouvernement Indonésien a décidé de ne plus délivrer de licences d’exploration hélas le résultat ne fut pas celui escompté. Les politiques changent et si en 2010 l’Indonésie a suspendu l’octroi de permis. Ce moratoire a surtout donné champ libre aux pillards aujourd’hui, il ya énormément fille.
Pour les pêcheurs de la région remonter quelques assiettes de porcelaine et les vendre pour une poignée de dollars est une source de revenus comme une autre. Ils ne roulent pas sur l’or, il faut bien manger, il est très tentant de plongée de piles et les pav, ils n’ont pas d’autre choix voilà ce qui se passe les épaves sont détruites et dynamité par des pêcheurs à la recherche de trésors arvant en quelques années le marché noir s’est organisée et l’Indonésie est devenue la capitale mondiale du trafic d’antiquités sous marine. Quand quelqu’un, nous envoie des photos en disant que j’ai vu ça, on me l’a proposé à la vente, on le voit donc, il ya nécessairement si, elle produit à la vente, c’est qu’il ya un pliage et un trafic très difficile malheureusement dans d’estimé l’importance. Ce trafic a entraîné la destruction de centaines d’épaves et enrichie des organisations criminelles ces dernières achètent tout ce que les pêcheurs récolte puis revendre porcelaine et autres vestiges à prix d’or à des collectionneurs peu scrupuleux une fois sur le marché l’origine de ces objets devient détectable et l’unesco chacun le sait n’a pas les moyens financiers de faire la police de toutes les épaves maritimes du monde d’ailleurs comment protéger toutes les épaves ou qu’elles soient dans le monde, il faudrait mettre un mirador avec un gendarme sur sur chacune d’entre elles.
Comme jockey ce qu’on peut faire, il n’y a que deux moyens la protection la protection active et ce grâce aux forces de police et aux forces de l’armée nationale et la protection passive quel site qui consiste à installer au fond des mers des grands coffres les strong box re manche ou des treillis métallique qui empêche de pénétrer dans les zones à protéger cette exception est très compliquée à mettre en oeuvre dans les eaux profondes. Certains sites archéologiques facilement accessibles ont fait l’objet de mesures de protection mises en place par l’unesco ces mesures restent anecdotiques car, elle ne protège que des épaves connu et déjà vidés de leur cargaison au large de la sicile, on place des caméras sous marines sur les épaves puis qui romaine pour surveiller les chalutiers qui passe dans le secteur l’installation coûte 150 mille euros et la maintenance cinquante mille euros par an qui va payer. Alors que les institutions et les chasseurs de trésors se refuse à collaborer certaines épaves devienne l’objet de batailles géopolitique. Cette fois le trésor n’est plus ce que les pages contient mais son emplacement.
L’épave a été pris mon temps appréhendée comme une page d’histoire immergée de l’humanité qui méritait d’être protégé étudié valoriser et puis tout d’un coup l’épave peut encore avoir une autre valeur ce qui l’est, c’est comme si, on avait planté un pavillon sur la banquise andy dans le pôle nord est a moi parce que j’y ai mis mon drapeau depuis plusieurs décennies le Canada financer la recherche de deux épaves les rébus et le terror disparu en 1845 l’expédition de john franklin avait pour objectif de relier l’atlantique au pacifique en passant par le nord du Canada la mission a tourné court lorsque ces deux bateaux furent broyé par les glaces. Les bateaux ont coulé personne ne savait où, il y avait des rumeurs et des témoignages chez les inuits récemment les canadiens ont trouvé deux épaves emblématique le hms erebus que le hms terror. Oui ça pourrait avoir l’air d’une aventure à la indiana jones et le premier ministre canadien harper s’est donné pour mission de retrouver ces épaves légendaire le Canada avait marqué l’emplacement pas laisser les épaves sont là cette zone est à, nous la souveraineté de cette zone maritime est contestée des pays comme les etats unis considèrent cette route commerciale comme un détroit international et donc le libre accès mais le gouvernement canadien lui considère ce passage stratégique comme faisant partie intégrante de ces eaux intérieures. C’est un des deux points les plus sensibles sur le plan géopolitique avec la mer de Chine méridionale l’Amérique ainsi que plusieurs autres pays revendiquent le passage du nord-ouest comme voie internationale.
La découverte de ces épaves est aujourd’hui un argument supplémentaire pour le gouvernement canadien en contrôlant ce passage qui permet de réduire d’un tiers le trajet entre l’atlantique nord et l’océan pacifique le Canada pourrait alors imposé ces tarifs à tous les navires qui franchirait le passage du nord ouest. Si le Canada dit que, c’est une mer intérieure alors, il peut contrôler le fret et toute la navigation jusqu’en extrême orient cette voie permet de gagner des semaines voire des mois qu à cause du changement climatique les icebergs fonds pour la première fois, on sait qu’on peut naviguer d’un bout à l’autre du passage du nord où, on va aussi avoir accès aux îles alentour, c’est, il regorge de richesses, il ya par exemple un gisement de fer qui pourrait injecter des milliards dans l’économie canadienne. Des milliards de dollars sans compter les potentiels réserves de pétrole et de gaz naturel des gisements pratiquement inexploité qui comptent respectivement pour 15 et 30% des réserves planétaires. La recherche de l’expédition franklin n’est pas seulement une exploration soumah, c’est une affaire de gros sous ne soit convoité pour leur cargaison ou leurs positions stratégiques les épaves représente désormais un enjeu majeur ces vestiges du passé sont aujourd’hui au cœur d’un conflit en eaux profondes et si le fossé se creuse entre les différentes parties sous la surface les épaves sont à la merci du temps qui passe avec le temps sous ce qui au fond des océans va se décomposer entièrement les objets chez le navire lui-même la cargaison tout ça au fil du temps, il va finir par être dissous par le milieu océanique, il ne restera plus rien à découvrir.
L’acidification des océans à l’origine de la disparition des récifs coralliens et de nombreuses espèces marines n’épargne pas lésés par. Mais une autre menace existe celle de la pêche en particulier du chalutage de grands fous le chalutage de grandfonds menace l’archéologie sous marine. Certains pays militent pour que 30% des océans soit protégé de la pêche industrielle par la création de grandes réserves marines, nous on a vu revenir des morceaux d’épave tractées par des chaluts qui passe à 15 cents mille huit cents mètres de fond 110 longs et pratiquement dans la zone 3 107 100 m dans les zones où, il ya du chalutage quasiment, je dirais huit étapes sur dix sont en sachet dans des chaluts tous les ans des chalutiers ratissent le sol marin sur une superficie égale à celle du Congo de l’Inde et du Brésil réussi un chalutier pas sur une épave, il l’a dit les dégâts sont irréversibles. Le chalutage de grand fond est une technique devenue courante et globale une année de pêche profonde a un impact 800 fois plus important sur les fonds marins que la pêche traditionnelle mais comment réduire l’impact d’une industrie que la demande a rendu imparable la pêche rapporte 93 milliards de dollars par an, elle emploie 45 millions de personnes, c’est une industrie gigantesque d’après les textes de lois des nations unies les épaves son protégé était riche opens aujourd’hui, il ya des chalutiers énorme maybach d’ici 100 ans, il est possible que toutes les épreuves soit détruit picross à cause de ses navires de pêche qui deviennent de plus en plus performants de phishing d’assaut m.
Si l’on ajoute à la pêche sur les grands fonds marins l’impact de la prospection de gaz et de pétrole offshore plus la prolifération des câbles sous marins dans trente ans toutes les épaves auront disparu toutes ces étapes, c’est des thrillers ses livres policiers si, vous commencez en a acheté une page toutes les cinq ou sept pages quand, vous arrivez à la fin du livre comprendraient plus rien à l’intrigué donc protéger toutes les pages, c’est la seule manière de comprendre la fin du rOman. Il est très important de protéger et d’étudier sony chef les aussi de les offrir au public d’apprécier ces patrimoines, il vous appartient et il faut le protéger parce qu’il, vous appartient sur ce qu’il a payé pour tout ça, il faut être réaliste et avoir des modèles solide, je ne dis pas devant ce qu’on trouve, c’est le bon modèle mais, il faut tout envisager et faire preuve d’inventivité. La seule solution pour protéger les épaves, c’est de travailler avec le gouvernement Gabonais, tu sais ce que l’on et encourage faire et c’est ce que, je fais, il faut les remontées pour tout le monde pour l’humanité pour chacun d’entre, nous vaut une maladie si, on ne fait pas ça alors que ce sera perdu ce soir sera perdu pour toujours. Allons ouvrir les yeux et sauver les épaves d’une disparition annoncée les institutions comme l’unesco les archéologues les chasseurs de trésors resteront-ils figés sur leurs positions ou sauront-ils se parler et relever l’un des grands défis culturels de ce siècle.