L’Univers est infini !

L’univers intersidéral depuis des milliers d’années l’homme cherche à percer les mystères de son immensité télescopes navettes spatiales sondes l’homme a tout tenté pourtant l’univers, nous échappe toujours embarquez avec, nous pour un voyage à travers l’inconnu dans les profondeurs de l’infini toujours plus haut toujours plus loin en quête de réponses partons à la découverte du cosmos à 6 milliards de km de notre terre à 4 milliards 500 millions de km alors que, nous traversons lors bits de pluton en route vers la terre une question demeure si les distances à l’intérieur même de notre système solaire sont aussi gigantesque qu’en est-il de l’univers tout entier et y at, il autre chose au delà de ses limites voici jupiter située à plus de 800 millions de km de la terre une ceinture d’astéroïdes se trouvant à plus de 278 millions de km mars la planète la plus proche de, nous comme ancré dans nos âmes cette soif d’exploration n’a jamais quitté l’homme cette soif d’aller toujours plus loin à la découverte des confins de la connaissance et de la compréhension humaine en 1962 le célèbre discours du président américain kennedy sur la quête de la lune incarne parfaitement cette volonté farouche sept ans plus tard durant l’été 1969 la fusée saturn 5 voit le jour à l’époque , c’est la plus puissante jamais conçu par l’homme sa taille équivaut un immeuble de 36 étages , elle envoie trois hommes à la conquête de l’espace en route vers cette sphère lumineuse qui depuis toujours permet à l’homme de mesurer le temps qui passe la lune , il leur faudra trois jours pour atteindre notre voisin le plus proche oh pendant ce temps là sur la terre des millions de personnes retiennent leur souffle à chaque minute qui conduit les trois astronautes toujours plus loin dans l’espace une mission qui incarne à, elle seule des millénaires de rêve et d’aspiration oh , on en puis veut ce moment de crainte et de joie mêlée ce pas de géant pour l’humanité qui change à jamais notre perception du possible une source intarissable d’inspiration pour se faire une idée de l’immensité de l’espace commençons par les deux endroits de l’univers les plus importants pour notre planète bleue la lune est le seul satellite naturel de la terre et il est de taille environ un quart du diamètre de la terre ce qui fait d’elle la cinquième plus grande lune du système solaire, elle est si grande et si proche de, nous que son influence gravitationnelle est énorme , elle agit sur les marais et stabilise la terre la lune se trouve à environ 385 milles km de la terre mais à l’échelle de l’espace , elles sont comme l’une au dessus de l’autre et si la lune était une balle de tennis situé juste avant la ligne des trois points d’un terrain de basket la terre aurait la taille d’un ballon de basket posé sur le panier soit à un peu plus de 7 mètres l’une de l’autre si loin et pourtant si proche sans la force gravitationnelle de la lune la terre s’inclinerait naturellement et sortirait totalement de son axe au lieu de sillé très modérément en cas de trop forte inclinaison la lumière du soleil ne réchauffe ray plus la terre de la même manière et cela entraînerait une autre répartition des couches de glace entre les deux pôles et sur le reste de la planète notre climat à l’équilibré si fragile en serait totalement bouleversé , on fort heureusement la lune est là pour maintenir la stabilité de notre climat la terre au gré d’une force gravitationnelle ancestrale continue d’exercer son attraction sur la lune qui décrit un cercle à l’infini telle une bille sur son rail sans cela, elle dériverait loin dans l’espace malgré les apparences la lune voyage autour de la terre à plus de 3000 105 km heure soit plus vite qu’une balle de pistolet propulsé à grande vitesse pourtant lorsqu’on l’observent de la terre, elle semble totalement immobile d’ici là l’une semble baigner dans une mer de tranquillité se sont même tous les objets en orbite autour de notre planète qui donne cette impression mais les apparences sont parfois trompeuses lorsqu’on regarde les images d archives de la station spatiale internationale où d’une navette spatiale en orbite à une distance de plus de 400 km de la surface de la terre , on a du mal à se faire une idée de la vitesse réelle de ces deux engins en réalité, ils se déplacent à plus de 20 fois la vitesse d’une balle les spationautes à bord de la station spatiale internationale peuvent admirer un lever de soleil toutes les 90 minutes supposons que la navette se trouve à quelques centimètres de la terre que donnerait de ce nouveau point de vue une vitesse de plus de 27 mille km heure à l’oeil nu impossible de la voir arriver seul le vrombissement de son passage à plus de 8 km seconde se ferait entendre car avant même d’avoir pu esquisser le moindre mouvement de tête la navette aurait déjà disparu à l’horizon sans laisser de traces à désormais, on appréhende mieux les distances dans l’univers et on comprend mieux pourquoi, il n’a fallu que trois jours pour rendre visite à la planète la plus proche de notre terre mais, il est temps de poursuivre notre route plus avant dans l’espace à la découverte de ce géant de lumière situe à quelques 150 millions de km de la terre le soleil voici la star de notre système solaire sans lui la terre et la lune ne serait qu’à ma sombre et glacial de rochers dérivant inlassablement dans l’espace bien avant qu’un mathématicien de la renaissance n’affirme que le soleil se trouve au centre de notre système solaire l’homme connaissait déjà la valeur inestimable de cet orgue doré qui trône dans le ciel nul besoin d’un aurait ri un mécanisme inventé pour représenter le système moderne d’astronomie pour comprendre que le soleil, nous apporte chaleur et lumière notre galaxie est constellé d’étoilés et le soleil en est la plus importante tout du moins pour, nous bien entendu, il est impossible de se poser sur le soleil sa surface n’étant pas solide mais uniquement constitué d’une couche de gaz chaud et bouillonnant appelé photosphère plus, on s’approche de son noyau plus cette masse gazeuse devient dense en s’enfonçant à plus de 160 mille km à l’intérieur du soleil, on atteint la zone de radiation ou l’énergie émise par le choeur est transféré vers la surface sous forme de radiations électromagnétiques et si loup poursuit notre chemin toujours plus à l’intérieur, on arrive enfin cette centrale thermo nucléaire qui régit absolument tôt le noyau température 15 millions de degrés celsius voici l’endroit d’où provient toute la lumière et toute la chaleur de la terre le soleil est vieux d’environ quatre milliards et demi d’années 10 6 5 millions d’années , il aura épuisé la majeure partie de son carburant conséquence, il se refroidira et se transformera en une gigantesque étoile rouge mercure et vénus située à des millions de km de là seront engloutis au terme de cette formidable expansion mais quelle est exactement la taille de cette boule incandescente de chaleur à l’échelle de notre système solaire , c’est la plus grande chose qui soit le voici mercure vénus mars jupiter saturne les deux plus grandes planètes comme le montre ce schéma, elles paraissent bien un film en comparaison du soleil, il est si énorme et si puissants qu’ils créent de l’énergie électromagnétique ce qui génère de spectaculaire éruption d’énergie à très fort taux de radiation , il s’agit d’éruptions solaires des phénomènes de plus de 10 fois la taille de la terre elle-même si, vous décidez de faire le tour de la terre en avion, vous êtes sûr de, vous embarquer pour un long voyage pour un trajet sans escale autour de la planète bleue, il faudrait compter environ 45 eur soit quasiment deux jours à bord de l’appareil mais avec une circonférence sang neuf fois supérieure à celle de la terre un voyage autour du soleil du raid de sang chaud par les plus chaudes journées d’été, on peut sentir la chaleur du soleil sur notre visage pourtant celui-ci se trouve à 150 millions de km fort heureusement, nous sommes et la distance parfaite des flammes de cette fournaise stellaire lui ni trop près ni trop loin et si le soleil s’arrêter brusquement de briller, il faudrait exactement huit minutes pour que les répercussions sur terre soit visible la masse colossale du soleil exerce une telle force d’attraction gravitationnelle que les planètes sont obligés de tourner en orbite autour de lui sur les échelles proposé dans bon nombre de schémas, il est totalement impossible de se rendre compte des distances réel qui sépare les planètes de l’astre lumineux des distances exceptionnel imaginez que, nous décidions d’entreprendre un petit tour des différentes planètes du système solaire à bord d’une fusée apollo en partant du soleil , il faudrait à peu près 60 jours pour atteindre la planète la plus proche maintenant installez, vous confortablement dans votre siège car ce n’est que le début du voyage prochaine étape venus 12 jours de plus et ce n’est qu’au bout de cinq mois de ce voyage interstellaire que, nous atteindrions la terre puis encore trois mois supplémentaires pour découvrir la planète rouge mars mais, il faudrait attendre deux ans pour que jupiter soit enfin visible et encore deux ans de plus pour saturn puis 4 si, vous voulez avoir la chance de voir un jour la planète uranus pour neptune deuxième planète la plus éloignée du soleil , il faudra encore compter treize années supplémentaires et enfin 18 ans de plus pour atteindre notre destination finale pluton situé à plus de 6 milliards et demi de km du soleil comme, vous l’avez compris notre système solaire est immense pourtant ce n’est qu’un vulgaire grain de sable au milieu de la galaxie cet astre si flamboyant qui domine notre système solaire se perd littéralement parmi les milliards des toiles qui composent la voie lactée mais alors jusqu’où le plus rapide des vaisseaux spatiaux jamais conçu par l’homme at, il été capable de, nous emmener après ce long périple qui, nous a conduits du soleil aux planètes les plus éloignés, on se fait une meilleure idée de la distance entre chaque corps célestes et cela n’a quasiment pas bougé depuis trois milliards d’années et les origines de notre système solaire mais aux confins de celui ci dans une zone appelée la ceinture de kuiper les choses ne sont pas aussi immuable ici se gâche plusieurs planètes naines dont pluton ainsi que des millions de corps célestes glacée qui dérivent à travers l’espace en majorité des restes de planète glacée qui date de la formation de notre système solaire , il y à plus de quatre milliards et demi d’années se sont d’accord qui reste stationnaire en orbite autour des planètes du système solaire mais de temps à autre des turbulences gravitationnelle engendrés par la thune ou uranus font dévisser sorte de bloc de glace de leurs orbites d’origine qui les envoie dans le système solaire interne sous forme de commettre à courte période la plupart d’entre, elles ne durent que quelques années puis finissent par exploser à mesure qu’elle s’approche de la chaleur du soleil cette même chaleur qui provoque l’évaporation des couches externes de ces corps glacés laissant échapper du gaz et de la poussière les vents solaires transforme toutes ces particules en une longue queue qui pointe à l’opposé du soleil en 1977 la nasa envoie deux sondes spatiales voyageurs 1 et 2, elle file à travers l’espace à une vitesse de cinquante six mille km heures soit deux fois la vitesse d’une navette spatiale en orbite après plusieurs décennies dans l’espace les sondes voyageurs finissent par franchir les limites de notre système solaire , elle dépasse la ceinture de kuyper et en 2010, elles atteignent l’espace interstellaire leur mission explorer les limites de l’influencé magnétique solaire là au delà de la ceinture de kuyper à la frontière du royaume du soleil, c’est en un vaste ensemble ciric appelé le nuage d’or ça limite externe se situe à 750 milliards de km du soleil voici la structure glacée qui enveloppent notre système solaire l’endroit même où les comètes aux orbites plus longue tirent leur origine la comète, elle baup en est un bel exemple sortie du nuage d’oort, elle navigue vers le soleil dans un véritable éclat de lumière en 1997 lors de son passage près de la terre, elle baup devient visible à l’oeil nu près de la terre tout est relatif à plus de 160 millions de km la dernière fois qu’elle s’est approché aussi près de, nous c’était, il y a quatre mille deux cents ans la grèce antique et l’ empire romain n’avait pas encore vu le jour , elle baup a depuis repris son chemin vers le nuage d’oort de retour est son état glacé salon que brillante n’illumine plus l’espace , elle ne sera sans doute pas de retour avant plus de 2400 ans combien de serre est glacée de planètes plus communément appelée comète à longue période flotte dans le nuage d’oort pas moins d’un milliard voyons les choses de la manière suivante , il y a trois millions deux cent cinquante mille cristaux dans un sac de sucre en poudre 2 2 kg 5 , il faudrait 325000 de ces mêmes sacs pour faire un billard de cristaux de sucre soit environ le nombre de com est présente dans le nuage d’or le nuage d’oort est si vaste qu’il s’étend sans doute jusqu’à un tiers de la distance qui, nous sépare de proxima du centaure l’étoile la plus proche de , nous après le soleil néanmoins notre voisin stellaire se trouve quand même à plus de 4,3 années lumière de la terre pour atteindre ne serait-ce que le début du nuage d’oort, il faudrait que les sons voyageurs poursuivre leur chemin pendant 1500 ans et 80 milles de plus pour proxima du centaure soit deux fois le temps qui sépare l’homme préhistorique du 21e siècle pour atteindre le gros coup des toiles ou * le plus proche de la terre qui se trouve à 4,3 années lumière de la terre , il faudrait parcourir une distance de plus de 40 milliards de km pour une telle entreprise seul un vaisseau spatial capable de transporter plusieurs génération d’explorateurs parviendrait au bout du voyage un vaisseau de la taille d’une ville comme l’histoire l’a montré la théorie d’un système héliocentrique où les planètes autour du soleil n’était pas particulièrement bien vu pendant la renaissance en 1592, il y un peu plus de 500 ans jordan au bruno un philosophe italien ce risque a déclaré que le soleil n’est pas la seule étoiles de notre galaxie un terrible blasphème aux yeux du vatican après des années de procès l’inquisition le reconnaît coupable d’hérésie et d’athéisme son unique péché avoir osé penser que l’univers était infinie que les étoiles n’était pas tout à distance égale de la terre et que la théorie de l’héliocentrisme s’appliquait à chacune d’entre, elles bon, nous paiera ses idées de sa vie en lan et 1600, il est brûlé vif pour avoir une idée précise des distance qui, nous sépare des étoiles et des galaxies l’homme a dû faire appel à une unité de mesure un peu différente une unité de mesure basée sur la vitesse de la lumière la lumière voyage à une vitesse approximative de 300 millions de m par seconde et si nos propulsion un jet de lumière de la terre à la lune soit 384 1400 km , il faudra moins d’une seconde et nuit pour atteindre son but un simple battement de paupière pour la planète mars à près de 223 millions de km cela lui prendrait un tout petit peu moins de 13 minutes pour jupiter un peu plus d’une demi-heure pour saturn 1h10 et pour parvenir au monde gelée de pluton, il lui faudrait près de cinq heures et demie même à une telle vitesse mais une fois les limites de notre système solaire franchi les distances augmentent à l’infini, il faut donc passer à une nouvelle unité de mesure les années lumière comme son nom l’indiqué, elle se base sur la distance parcourue par la lumière en un an proxima du centaure par exemple l’étoile la plus proche de, nous après le soleil se trouve à 4,2 années lumière de, nous soit plus de 40 milliards de km mais pourquoi s’arrêter là chaque semaine les astronomes découvre confins de l’espace toujours plus de nouveaux mondes les exoplanètes à 20 années-lumière de la terre dans la constellation de la balance se trouve une petite étoile ou naines rouges du nom de gliese 581 selon les scientifiques, il est possible qu’une planète du type de la terre soit en orbite autour d’elle et si son atmosphère le permet l’homme pourrait parfaitement des vivres mais comment faire pour l’atteindre , il faudrait fabriquer un vaisseau capable de naviguer ou l’espace à 10 % de la vitesse de la lumière mais même cette vitesse le voyage à la conquête des exoplanètes les plus proches prendrait des années un vaisseau long de plusieurs km de la taille d’une petite ville un vaisseau totalement autonome et capable de parcourir des distances sur plusieurs générations d’êtres humains un vaisseau qui pourrait héberger des milliers de membres d’équipage leurs enfants petits enfants et arrière petits enfants pour un voyage de plus de 200 ans tout comme les bâtisseurs des plus belles cathédrales du moyen âge, ils seraient incapables de voir leurs chefs-d’oeuvre achevée leurs arrière-petits-enfants pas seraient eux aussi leur vie entière à bord du vaisseau mais eux non plus ne verrait jamais gliese 581 pire encore, il n’aurait fait que la moitié du chemin un voyage pourtant bien dérisoire si l’on en croit l’immensité de l’espace l’ensemble du système solaire s’étend sur plus de cinq mille années lumière et ce n’est qu’une infime partie de notre galaxie pour couvrir une telle distance, c’est un véritable périple interstellaire qui attend l’homme à bord de cette gigantesque colonies spatiales un voyage sans retour pour nos nobles explorateurs mais un voyage pour l’avenir de l’humanité porter des générations de demain en route vers une terre promise où l’humanité pourrait à nouveau trouvé abondance et prospérité un voyage la conquête de l’espace infini à des vitesses difficilement imaginable pour le commun des mortels sa destination finale un os d’étrangers imaginaire dont l’homme a longtemps rêvé un voyage qui semblerait une éternité et qui pourtant ne représenterait qu’une fraction de la voie lactée pour avoir une chance de briser les frontières de notre galaxie et se perdre toujours un peu plus dans les profondeurs de l’espace, nous soyons obligés de propulser le vaisseau à des vitesse inouïe petit à petit, nous prenons davantage conscience de l’immensité de notre galaxie la voie lactée lors des nuits les plus claires, il est parfois possible de l’apercevoir cet îlot de forme ovale tire son nom de cette bande à peine visible de lumière blanche qui s’étend à travers le ciel les points lumineux qui ressemble à des étoiles sont en fait des groupements des toiles 2 millions des toiles , c’est ici que se trouve le centre de la galaxie sa partie la plus brillante comme, nous sommes à l’intérieur, il est impossible d’en voir sa totalité la voie lactée est tout autour de, nous dès lors qui peut blâmer nos ancêtres d’avoir cru que la terre était au centre de la galaxie le soleil se lève chaque matin et se couchent chaque soir , nous offrant par là même un spectacle nocturne du paradis céleste et pourtant lorsqu’il ne brille pas de mille feux dans le décor bleu azur d’un ciel sans nuages le soleil reprend sa place dans l’obscurité du ciel parmi les centaines de milliards des toiles qui peuplent la voie lactée les étoiles que l’on observe au loin sont à des milliards d’années lumière une notion de lointains toute relative car de l’autre côté de la galaxie , c’est notre soleil qui apparaît comme une étoile au lointain pour avoir ne serait-ce qu’une chance de percevoir la voie lactée de la sorte, il faudrait être à des millions d’années lumière le nombre des toiles de groupement des toiles les constellations l’univers lui-même dépasse tout simplement l’entendement comment faire pour replacer la terre le soleil ou même le système solaire dans ce gigantesque tableau, c’est tout bonnement impossible la voie lactée est épaisse d’un millier d’années lumière son diamètre de plus de 100 milles alors comment se faire une idée plus terrestre d’un tel espace , il suffit de faire la conversion mille années-lumière correspondent en gros à 964 millions de km est ce plus clair pour autant envisagent ou cela d’une autre manière imaginons que, vous ayez devant, vous un crayon et une longue bande de papier et que, vous ayez le temps d’y inscrire 964 riom de caractère par exemple les onze symbole des planètes de notre système solaire sans chiron et bien cette bandelettes de papier ferait plus de trois mille fois le tour du soleil et cet exemple, nous permet-il de visualiser de manière un peu plus précise un tel nombre 964 millions de km l’immensité de la voie lactée rien n’est moins sûr au coeur de notre galaxie se trouve sagittarius à une source intense dans le radio située dans la constellation du sagittaire , elle héberge l’un des phénomènes les plus intenses et mystérieux de l’univers un trou noir supermassif un phénomène d’une rare violence ici la gravité est si forte que même la lumière ne peut échapper les trous noirs présents dans les galaxies spirales comme la voie lactée sont totalement invisibilité mais les scientifiques sont capables de les déceler en observant le comportement des étoiles environnantes invariablement attirés par ces derniers juste avant de se faire engloutir, elles émettent d’énormes quantités de radiations plus de 4 millions de fois supérieur à la densité du soleil l’autre noir de sagittarius pas fait disparaître sans laisser de traces des amas d’étoilés sentiers ici le temps et l’espace tels que, nous les connaissons cesse d’exister malgré l’immensité de la voie lactée les scientifiques pensent que notre galaxie n’est qu’une spirale ordinaire perdu dans un petit coin d’univers supposons que notre vaisseau spatial intergénérationnel puisse embrasser un jour la vitesse de la lumière, il faudrait tout de même deux millions cinq cent mille années terrestres pour atteindre andromède la galaxie la plus proche de, nous mais la vitesse de la lumière sa progression serait totalement imperceptible à l’échelle de l’espace seules nos descendants pourraient atteindre cette étrange et nouvelle galaxie par le biais d’un trou de ver et avec un peu de chance, ils y trouveraient une planète habitable et abandonnera leur vaisseau, il se mettrait à la recherche de nourriture se fabriquerait des abris et commencerait à fonder des sociétés telles que, nous les connaissons sur terre la réussite finale d’une mission planifiée et sur des générations entières imaginez, vous débarquez dans ce nouveau monde une planète aux conditions similaires à celles de la terre mais qui abrite peut-être des formes de vie inconnue une planète où l’évolution aurait pris un chemin différent pour l’instant ce n’est bien sûr qu’un rêve mais, il n’y a pas si longtemps , c’est aussi ce qu’on disait de la lune quelle sorte bien réserver l’avenir notre espèce sur terre ce voyage interstellaire à la découverte d’une nouvelle planète serait-elle à jour nécessaires un voyage au delà de nos certitudes l’espace est immense certes mais que se cache-t-il au delà de ce que, nous voyons déjà et jusqu’où intéressons-nous maintenant aux véritables confins de l’espace là où aucun vaisseau ne pourra jamais aller mais aussi à l’époque où tout a commencé à la formation de l’univers en 1923 un jeune astronome du nom d’edwin hubble travail à l’observatoire de matt wilson en californie un jour, ils pensent tombé par hasard sur la nébuleuse d’andromède , il prend alors une série de clichés en noir et blanc qui vont très vite entré dans l’histoire , il ne le sait pas encore mais le scientifique vient tout simplement de faire l’une des plus grandes découvertes du 20e siècle andromède n’est pas un groupement des toiles à l’intérieur de la voie lactée edwin hubble vient de mettre au jour une nouvelle galaxie reste désormais à savoir combien d’autres se cachent au delà de la voie lactée en 1990 la nasa procède au lancement d’un télescope orbital ultrapuissant baptisant l’honore d’edwin hubble son objectif observer l’espace dans ses plus lointains recoins de la taille d’un quart à bol navigue en dehors de la distorsion atmosphérique de la terre en un peu plus de vingt ans d’existence , il a déjà relevé et transmis les images plus étonnante est instructive qu’il , nous ait été donné de voir la nébuleuse de la lyre dans la constellation du même nom , on les gigantesques ahmad étoiles entouré de gaz rayonnant non reste de l’explosion d’une grosse étoile la galaxie du tourbillon les pays et de la création véritable colonne de poussières interstellaires des astéries sme présent dans les galaxies naines les plus proches comme les plus lointaines la nébuleuse de la carène grande de trois années lumière les galaxies spirales à 30 millions d’années lumière de la terre , on , on ben des images plus extraordinaires les unes que les autres mais, il y a une image prise par hubble sur une période de quatre mois pendant l’année 2003 qui représente une avancée capitale au même titre que la découverte par edwin hubble en 1923 de la galaxie d’andromède à première vue, on ne dirait rien de plus que des étoiles dans la nuit mais en observant de plus près, on décèle plus de dix mille corps célestes pas des toiles annie de systèmes solaires ou même de groupement des toiles pratiquement chacune de ces minuscules boule de lumière sont des galaxies les astronomes ont baptisé cette image ultra deep field le champ ultra profond le plus exceptionnel dans la découverte de ces 10000 galaxy, c’est que l’image prise par le télescope hubble ne compte que pour 1 124 millionième de l’ensemble du ciel pour capturer une telle image les astronomes ont pointé le télescope vers le sud est une infime parcelle de ciel totalement noir et apparemment vierge puis, ils sont attendus , il n’avait aucune idée de ce que leur révélerait cette pénombre pour se faire une meilleure idée du point de vue de beule imaginez que, vous êtes un spationaute flottant dans l’espace et que, vous tenez un crayon à bout de bras cachée par la gomme un minuscule bout d’ espaces derrière lui se trouvent ses 10000 galaxy et ce n’est pas tout toujours sur ce cliché les astronomes vont déceler 5000 galaxie supplémentaires dans le flou de l’image parmi, elles certaines des plus anciennes l’univers à l’état de nouveau-nés la lumière de ces galaxies, nous propulse à plus de 13 milliards d’années lumière en arrière soit quasiment à l’époque du big bang à mais combien de galaxies attend pur sang , c’est exactement jusqu’à la découverte d’edwin hubble les astronomes penchait pour une galaxie unique la voie lactée aujourd’hui la nasa estime qu’il en existe des centaines de milliards dissimulés dans les profondeurs de l’espace connaître à tous un jour les limites de l’univers et si oui que se cache-t-il au delà de celui ci tout le monde espère qu’un jour, nous serons capables de découvrir les secrets d’un univers aussi complexe que démesurée saïd est pas sans doute notre imagination , nous étions peu à peu cette soif d’exploration , nous approchons petit à petit de l’ultime connaissances pour un jour peut-être percer définitivement les mystères de l’univers oui .