Mont Blanc Le Plus Long Tunnel Au Monde

Incendie de poids lourds évacuer les victimes mais aujourd’hui la chance va tourner , il est 10 heures 46 un camion frigorifique de 40 tonnes arrivent au péage de chamonix , c’est l’un des 2000 poids lourds qui empruntent le tunnel chaque jour au volant le chauffeur routier gilbert de grave, il a 57 ans et 25 ans de métier derrière lui 10h47 , il entre dans le tunnel et roule à 60 à l’heure dans son volvo réfrigéré, il transporte 9 tonnes de margarine et 12 tonnes de farine destinée à une usine alimentaire de milan un chargement bien ordinaire plusieurs camions et plusieurs voitures passent le péage français derrière, elle comme d’habitude 40 caméras en circuit fermé suivent la progression de tous les véhicules 10h49 gilbert de grave roule dans le tunnel depuis deux minutes ni lui ni les caméras de surveillance n’ont encore décelé le danger pourtant une fumée blanche s’échappe de l’arrière de sa cabine le camion est à plus de 2400 mètres sous terre est à plus de 2 km de l’entrée du tunnel le chauffeur ne se doutent encore de rien, il roule 10h50 la fumée s’épaissit gilbert de grave et bientôt à mi parcours 9au pas si m répartis tout le long de la galerie renseigne les deux salles de contrôles sur les conditions de visibilité si, elle diminue de 30 % les capteurs déclenchent la larme mais la fumée qui s’échappe du volvo n’est pas encore assez dense enfin le chauffeur réagi plusieurs j’ai vu de la fumée qui côté droit pas énorme damman geloen, il est 10h51 gilbert de grave a fait 5 km depuis le péage et la situation devient périlleuse les automobilistes qui le suivent voient la fumée qui s’échappe de la cabine , elle passe sous la remorque et remonte vers le plafond inquiet plusieurs véhicules klaxon pour attirer l’attention du chauffeur 10h52 la fumée est assez dense pour déclencher les détecteurs de visibilité l’alarmé retentit dans la salle de contrôle française mais pas du côté italien les contrôleurs l’ont débranchée suite à une fausse alerte la veille ce n’est pas rare dans le tunnel les français sont donc les seuls averti mais , ils ignorent ce qui se passe les péages sont toujours ouverts des véhicules continuent d’affluer des deux côtés gilbert de grave prend peur j’ai mis mes dépositions de presse que dire des lieux un problème pour éviter un incident bien sûr, je me suis arrêté douze grands , il est 10 heures 53 l’immobilisent son camion au km 6 au beau milieu du tunnel du mont blanc aussitôt un embouteillage se forme derrière lui occasion parce qu’elle est en france tataouine soudain la cabine explose le chauffeur abandonne le camion et court vers la sortie italienne la voiture de nicolas borghi approche sur l’autre voie y est ircam et hadj était à mi-chemin dans le tunnel quand j’ai vu une lueur au loin comme et puis à 20 mètres j’ai vu une énorme flamme et le chauffeur qui partait en courant l’artiste avait quitté derrière le camion la file de voitures s’allonge 38 personnes sont bloquées dans leur véhicule la remorque bloque toute visibilité seuls ceux qui viennent d’italie comme john whitby se rendre compte du danger aussi loin qu’on pouvait voir le tunnel était entièrement noir mais, on ignorait que, c’était de la fumée et cette fumée englouti rapidement les véhicules coincés derrière le camion en feu en quelques secondes le tunnel du mont blanc devient un brasier mortels pourtant la file de véhicules qui arrivent de france continue de s’allonger malgré l’alarmé qui a retenti côté français les deux accès du tunnel sont toujours ouverts aux camions et aux voitures 10h54 le camion brûle depuis une minute quelqu’un aperçoit la fumée et décroche le téléphone de la borne d’urgence 22 à 300 mètres du camion pour donner l’alerté le téléphone sonne dans la salle de contrôle italienne le personnel italien découvre enfin qu’il y ait un problème grave , ils entrent immédiatement contact avec leurs collègues français la fumée visible sur leurs moniteurs mais, elle est si dense qu’elle cache le camion prenant conscience du danger, il ferme enfin les péage du tunnel mais pour les 38 passagers des 25 véhicules qui ont passé le péage de chamonix , il est déjà trop tard, il roule vers le danger 10h56 l’épaisse fumée a déjà englouti les premiers véhicules et poursuit sa course vers l’entrée de chamonix devant le camion en flammes en direction de l’italie la fumée s’est en plus lentement donnant le temps à nicolas borghi de réagir tout en effet tout comme les voitures qui me suivait j’ai pu faire marche arrière jusqu’à une aire d’arrêt d’urgence là, nous avons pu faire demi tour et rejoindre la sortie j dans la salle de contrôle italienne voyant les véhicules en fuite le régulateur pompe de l’air frais dans le tunnel la flux d’air frais souffle vers le côté français et vers l’ incendie et lorsque l’on souffle de l’air sur des flammes le résultat est explosif comme nicolas borghi john whitby essaie lui aussi de regagner la sortie italienne , il s’est arrêté à 300 mètres de l’incendié le tunnel est trop étroit pour faire demi tour en camion, il doit l’abandonner sur place dans sa fuite, il pense aux véhicules prise au piège pour la plupart de ces gens n’avaient aucune chance de s’en sortir l’atmosphère est tendue avoir une mort horrible whitby a pu s’échapper mais l’ incendie continue de faire rage 10h57 le camion brûle depuis quatre minutes l’épaisse fumée noire a déjà envahi 500 mètres de voie l’équipe d’intervention française vient d’être alerté quatre hommes reçoivent l’ordre de foncer vers le tunnel 10h58 le mur de fumée voile les objectifs des caméras de surveillance en entrant dans le tunnel et secouriste français ignorent que 38 personnes sont bloqués derrière le camion pour les conducteurs la situation est terrifiante , ils sont dans l’obscurité totale pris de panique certains tentent de faire demi tour mais le manque d’oxygène asphyxie les moteurs affolée certains tentent de rejoindre l’un des refuges anti feu mais en vain , c’est un vrai cauchemar asphyxiés par la fumée, il s’effondre en quelques minutes si les onze heures les pompiers français démarrent en trombe et pénètre dans le tunnel quatre km plus loin leur véhicule et noyés dans la fumée dans l’impossibilité de faire demi tour , ils doivent abandonner leur camion et se réfugier dans un local de service, ils y resteront cinq heures aucune équipe de secours n’a pu encore atteindre le camion flammes enfin les premiers secouristes italiens s’engage sous la voûte de leur côté la fumée progressent moins vite john whitby les croiser en s’éloignant de son véhicule hurlement des sirènes a retenti dans le tunnel, ils nous ont dépassés ont disparu dans le noir littéralement englouti par la fumée les italiens restent leurs camions à 300 mètres du feu l’un des volontaires est à moins de 10 mètres quand un nouveau danger les oblige tous à battre en retraite , il ya eu six explosions quasiment simultanés des explosions très rapprochées très puissant ce sont les pneus de véhicules qui explose projetant des éclats mortels les parois du tunnel ont tremblé sous l’impact des explosions deux minutes plus tard, on a vu revenir les pompiers en se repliant les secouristes évacuent john wood be et d’autres victimes dont gilbert de grave , ils sortent enfin à l’air libre, ils sont sains et saufs 11h11 d’autres pompiers italiens entre dans le tunnel pour tenter de maîtriser le feu à leur tête le capitaine denis jig l’arrêt au loin, nous avons vu un mur de fumée que, nous avons essayé de traverser en camion mais cette fois encore la fumée est trop épaisse gloire et ses hommes doivent battre en retraite , il s’abrite dans le refuge numéro 24 l’un des abris équipés de portes coupe-feu prévu pour résister deux heures mais, ils ne sont pas au bout de leurs peines , ils apprennent que des collègues sont prises au piège mais où courageusement claret et son équipe quitte le refuge 24 et partent à leur recherche dans la fumée ecosia mont des cats et fils jean qui doit, nous avancions dans le tunnel en gardant une main sur le mur, on constate pour ne pas, nous perdre dans la fumée ou là et elle connaît dans la galleria comme, on a mal, nous sommes arrivés au refuge suivant mais, il n’y avait personne capturée maternelle à la dilution la situation s’aggrave au bout de dix minutes les pompiers sont obligés de regagner le refuge 24 où, il constate atterré que la protection anti incendie est défectueuse ok , nous avons vu de la fumée entrée par les grilles de ventilation qui était censé alimenter le refuge en air frais leurs réserves d’oxygène sont presque épuisés , ils commencent à manquer d’air depuis la salle de contrôle le directeur des opérations de secours signalent aux pompiers l’existence d’une galerie d’aération qui pourrait leur permettre de sortir du piège reste à trouver la porte d’entrée dans le noir pour atteindre cette porte , nous avons dû, nous servir d’une rallonge électrique que, nous avons attaché à la porte du refuge avant de partir à la recherche de l’autre porte parallèlement d’autres pompiers italiens se précipite dans la galerie d’aération pour essayer d’ouvrir la porte de l’autre côté ce n’est qu’au moment où, ils ont ouvert cette porte que j’ai entrevu une possibilité de sortir du camp des pauvres, c’était mon seul salut et celui de toute l’équipe rejoints par leurs collègues le capitaine de l’arrêt et ses hommes mettront trois heures à sortir du tunnel par la galerie d’aération , il ignore que 38 personnes sont encore prises au piège dans le tunnel où la température dépasse maintenant 1000 degrés 11h30 un incendie fait rage depuis trente-sept minutes et la fumée meurtrière obstrue 6 km jusqu’à l’entrée de chamonix les pompiers abandonnent leur combat contre l’incendié personne ne pourra plus sortir vivant du brasier l’ incendie continuera ses ravages pendant deux jours et demi les pompiers devront attendre le troisième jour pour s’aventurer dans les débris carbonisés horrifié, il découvre les restes des victimes ces images révèlent l’ampleur du drame les survivants comme nicolas borghi sont atterrés par la violence du brasier le plus impressionnant, c’est que la chaleur avait fait fondre l’acier des caméras , il n’en restait que les carcasses à peine imaginer ce qu’ont vécu les gens qui sont morts là bas ce drame a pris tout le monde par surprise comment une telle catastrophe at-elle pu se produire ici comment ce camion et sa banale cargaison at, il pu causer l’un des incendies de tunnels les plus meurtrier de tous les temps 38 personnes sont mortes en moins d’un quart d’heure après son entrée dans le tunnel du mont blanc remontons à présent le cours des événements de cette journée fatidique pour savoir ce qui s’est réellement passé la simulation numérique va se substituer aux caméras impuissante pour, nous mener au coeur du drame grâce aux données réunies par les experts missionnés pour enquêter sur l’incendié, nous allons reconstituer chaque étape pour comprendre l’origine de cette horrible tragédie premier mystère à résoudre pour les experts pourquoi le camion at, il pris feu, il retrace son parcours jusqu’à chamonix le problème vient peut être de là les poids lourds surchauffe souvent pendant la longue montée jusqu’au tunnel les enquêteurs examinent les restes du volvo le moteur fh 12 aurait-il une défaillance après une longue série de tests, il ne trouve aucune preuve flagrante de surchauffe puis enfin un indice dans le moteur, il découvre des particules laissant supposer que le filtre à air à brûler avant le reste du véhicule mais comment le filtre à air at, il pris feu réponse possible à mégots jetés d’un véhicule à contresens pourrait avoir été aspiré dans la prise d’air au dessus de la cabine , il aurait pu glisser jusqu’aux filtre qui aurait alors pris feu les particules aurait ensuite atteint le moteur est déclenché l’incendié l’hypothèse est plausible les enquêteurs essaient de la vérifier lors d’une expérience en conditions similaires , il n’en tire aucune preuve tangible mais le test montre qu’un mégot jeté dans le filtre à air peut déclencher un incendie mais cet incendie n’aurait pas pu à lui seul entraîner une catastrophe aussi terrible que celle du mont blanc alors comment ce fut mineur s’est, il transformé en brasier infernale le travail des enquêteurs progressent très lentement pourront-ils découvrir d’autres indices chaque piste doit être minutieusement vérifiée le camion a passé le péage 14 minutes avant le drame mais l’ incendie ne s’est déclaré qu’au moment où gilbert de grave s’arrête et abandonne son véhicule le déplacement de l’air at, il empêché l’incendide éclaté plus tôt selon les experts les poids lourds prennent feu plus facilement lorsqu’ils ralentissent ou s’arrête car le feu se nourrit alors de la plus d’oxygène edwin galea expert en incendie, on a l’exemple d’un autobus qui a pris feu dans un tunnel le chauffeur a poursuivi sa route, il est sorti du tunnel et a évacué les passagers le bus n’a explosé qu’à près si gilbert de grave avait continué à rouler, il aurait peut être réussi à sortir avant que le camion ne s’embrase mais, il ne l’a pas fait sept minutes avant la catastrophe, il s’est arrêté au milieu du tunnel le camion a pris feu deux secondes plus tard mais pourquoi le feu s’est, il propagée aussi vite sous la remorque réfrigérée tout près du moteur se trouvent les réservoir de diesel les experts savent que le diesel est un facteur aggravant dans les incendies de poids lourds le feu at, il été alimentée par le carburant didier lacroix expertises et des centaines d’ incendies de tunnels défense cet incendie diffère des 17 précédents en ce sens que le feu a démarré très rapidement et quick les îles et s’est propagé à 34 véhicules qu’ils font est fausse mais didier lacroix découvre que le camion ne transportait que 550 litres de diesel s’est réservoir n’était qu’à moitié plein le carburant ne suffit donc pas expliquer la vitesse de propagation du feu, il poursuit son enquête , il retrace chaque seconde du trajet du camion depuis son entrée dans le tunnel son équipe s’intéresse au contenu de la remorque une cargaison en apparence inoffensive ni la margarine ni la farine ne sont en effet considérés comme des matières dangereuses mais faute d’autres éléments les enquêteurs creuse cette piste ces six ou dix cars est, nous avons découvert que des produits qui ne sont pas officiellement classé comme dangereux peuvent être à l’origine d’un incendie très grave , il procède à une expérience révélatrice avant d’y mettre le feu les hommes entassent une tonnes de margarine qu’il enveloppe de plaques de polystyrène le matériau isolant qui tapissaient la remorque en deux minutes l’association margarine plus polystyrène se révèle être un duo très inflammables les camions réfrigérés contiennent du polyuréthane russie produit énormément de chaleur en brûlant et il s’enflamme très vite en fondant la margarine donne une matière huileuse qui brûle aussi très vite en dégageant une chaleur intense la margarine possède un grand pouvoir de combustion à l’état liquide , elle est presque aussi dangereuses que les sens cette expérience a montré le danger de certains produits à l’air libre mais les experts savent que sous un tunnel le danger est plus grand car la chaleur d’un incendie s’évacue mal dans cet environnement confiné pour en savoir plus les enquêteurs organise des tests grandeur nature dans un tunnel routier désaffectée en norvège les hommes mettent le feu à des remorques afin de mesurer la chaleur que produisent des incendies de camions chargés de cartons et de meubles ces tests ont produit les plus hautes températures jamais enregistrée lors de simulation d’incendié de tunnels la margarine serait, elle encore plus inflammable d’après les enquêteurs cette cargaison pourrait avoir libéré une chaleur encore plus élevé que les cartons l’ampleur de l’incendié du 24 mars 1999 a surpris tout le monde même l’expert du tunnel du mont blanc plus cher martinetti , je les experts j’ai pensé tout semble gré que, tu veux dire qu’ aucun matériau de peut résister tout a fondu la chaussée a fondu béton répondait les enquêteurs sont stupéfaits comment cette banale cargaison de margarine et de farine at, elle pu causer un incendie aussi violent qu’un pétrolier de 30 tonnes quatorze poids lourds s’entasser sur 800 mètres derrière le camion en feu aurait-il alimenté l’incendié le camion suivant transportait aussi de la margarine les deux autres étaient chargés de polyéthylène le pouvoir de combustion conjugué de ces camions a certainement amplifié le désastre les véhicules impliqués dans l’ incendie avait un pouvoir de combustion équivalent à cinq à sept camions citernes chargés de carburant mais pour qu’ils puissent alimenter le brasier le feu devait d’abord les atteindre comment cela s’est, il produit les enquêteurs propose trois réponses sous la voûte confiné du tunnel la chaleur et les gaz émis par l’incendié était peut-être assez puissant pour embraser les véhicules bloqués loin derrière deuxième possibilité une fuite de carburant sous le camion au feu, c’est peut-être répandu derrière lui troisième hypothèse sous ce feu très intense le revêtement de la chaussée, c’est peut être lui même enflammé et il a embrasé les véhicules bloqués dans le tunnel rien n’a permis aux enquêteurs de choisir entre ces trois hypothèses mais , ils ont fait une autre découverte les victimes n’ont pas brûlé vive , on a découvert plus tard que les gens étaient morts dans leur voiture avant même d’avoir pu tenter de sortir alors qui est le coupable reprenons le camion surchauffe et entre dans le tunnel le conducteur s’arrête et la remorque explose le chauffeur échappe au brasier en courant vers l’italie pourquoi les véhicules bloqués derrière lui n’ont, ils pas pu suivre son exemple les enquêteurs se concentrent sur la fumée de l’incendié , il interroge tous les témoins dont john witbe devant, nous tout était noir à 200 mètres de l’endroit où, on était arrêté, c’était l’obscurité totale , on a supposé que, c’était une panne d’éclairage mais en fait, c’était la fumée de l’incendié sept minutes avant le drame d’après les détecteurs du tunnel la fumée a déjà parcouru 800 m et englouti les véhicules bloqué sur la voie progressant de 4 mètres par seconde soit plus de 16 km heure la fumée bloque toute visibilité prise au piège les automobilistes n’ont que quelques secondes pour choisir entre courir vers un refuge ou rester dans leur véhicule les gens se sont sans doute cru en sécurité dans leur voiture, ils ont dû se dire que la fumée n’était pas très dangereuse que l’ incendie allait être maîtrisé et qu’il valait mieux ne pas sortir plus que quatre minutes dans la fumée quatre automobilistes tentent de faire demi tour le tunnel est assez large alors pourquoi ne sort-il pas pour tourner un moteur a besoin d’oxygène mais l’ incendie consomme tous et rejette du monoxyde de carbone les moteurs call impossible de redémarrer ceux qui abandonnent leur voiture et quand de rejoindre un abri sont terrassés par les gaz toxiques en quelques secondes d’après les analyses la fumée contenait du cyanure la vitesse de propagation de la fumée n’a laissé aucune chance aux automobilistes pris au piège même le coureur le mieux entraînées n’aurait pas pu y échapper qu’ils sont tous morts asphyxiés reste maintenant à comprendre pourquoi le mur de fumée mortel s’est dirigé vers la france alors qu’en temps normal sous le tunnel du mont blanc les flux d’air se font de france vers l’italie la météo a joué un rôle capital dans ce drame le jour de l’incendié la météo présentait une particularité qui ne se produit que vingt jours par an environ win le vent soufflait de l’italie vers la france tout france la fumée a donc été poussé vers la sortie française mais pour l’expert ce phénomène explique pas tout les contrôleurs du tunnel peuvent aussi modifier les flux d’air dans le tunnel grâce au système de ventilation d’énormes ventilateurs situés à chaque extrémité permettent de souffler de l’air ou de l’aspirer par des conduits creusé sous la route en temps normal, il approvisionne le tunnel en r mais en cas d’un senti le conduit numéro 5 est réglé pour extraire la fumée le personnel at, il suivi les procédures d’urgence à la lettre jean martinetti a été choquée à la lecture des rapports officiels côté italien les italiens mais régulateur italien à souffler de l’air frais voyant des automobilistes faire demi tour le régulateur italien a ajusté la ventilation et souffler de l’air frais pour faciliter leur fuite cette inversion des flux d’air à jouer un rôle majeur dans la catastrophe même si cette manoeuvre a permis de sauver des vies dont celle de john witbe j’ai eu beaucoup de chance si la fumée était parti dans l’autre sens vers l’italie, je ne serais pas là aujourd’hui cet air frais a poussé la fumée vers la france à une vitesse terrifiante six mètres par seconde , c’est à dire du côté français toute la moitié du tunnel côté français a été envahie par la fumée , il était désormais impossible d’approcher l’incendié et toutes les opérations de secours ont dû être abandonnées les enquêteurs poursuivent leurs investigations pas à pas, il reconstitue patiemment toutes les étapes qui ont provoqué la terrible catastrophe du tunnel du mont-blanc et ils viennent enfin de trouver le dernier maillon de cet engrenage meurtrier pendant les opérations de sauvetage personne à aucun moment n’a su que 38 automobilistes étaient prises au piège la fumée ayant si rapidement obstruer les caméras de surveillance le personnel du tunnel ne pouvait pas les voir l’information circule et mal les téléphones de secours fonctionnait par intermittences et les détecteurs de fumée n’était pas adapté l’un avait même était débranché la veille de l’incendié pire encore, il n’y avait aucune communication entre secouristes français et italiens les pompiers eux mêmes ont été pris au piège , il n’y a eu aucune coordination des secours personne n’était préparé un incendie de cette ampleur one by dans l’anc est, nous avons découvert qu’en 34 ans depuis l’ouverture du tunnel un seul et unique exercice d’évacuation avait été organisée avec les brigades de pompiers éric fabre gates voilà peut-être pourquoi les pompiers italiens sous les ordres du capitaine dollar et ont dû attendre trois heures avant de pouvoir être évacués par la galerie d’aération , il était complètement noir, on ne voyait plus la couleur des casques des uniformes , on ne voyait plus la couleur des véhicules qui sortait de la était noir , c’était épouvantable l’incendié a fait rage pendant cinquante trois heures avant d’être maîtrisé mais j’espère qu’ils prendront des mesures pour améliorer la sécurité après cette catastrophe les procédures de sécurité du tunnel du mont blanc ont été remises à plat aujourd’hui les limitations de vitesse et l’existence de sécurité entre deux véhicules sont strictement contrôlés , c’était le 18e incendie provoqué par un camion dans le tunnel du mont blanc aujourd’hui côté français et côté italien tous les poids lourds doivent passer sous un portique de détection thermique qui interdit l’accès du tunnel aux camions surchauffe les responsables ont redoublé d’efforts pour corriger les erreurs passées many things in my brute des modifications majeures dans les procédures de sécurité les one of the most la plus importante concerne sans doute la création d’une salle de contrôle unique avec un seul opérateur pour les deux accès libre des exercices de sécurité et d’évacuation sont organisées régulièrement les refuges sont pressurisés et équipé d’une liaison vidéo avec la salle de contrôle un escalier de secours relie directement chaque abri à la galerie d’évacuation situé sous la route une équipe de pompiers est basé en permanence au centre du tunnel leurs camions sont équipés de caméras thermiques permettant de localiser les personnes aux conditions de visibilité nulle les mesures prises après le drame du 24 mars 1999 permettront à l’avenir de sauver des vies maigre consolation pour les familles des victimes de l’incendié dont un pompier décédé à l’hôpital des suites de ses blessures xavier chantelot ne sera plus jamais le même ma belle mère sa fille la soeur de ma femme et également le science x m6 qui venait juste passé dizaine de jours de vacances chez moi les parents des victimes comme xavier sont toujours hanté par l’horreur des derniers instants qui ont précédé le décès de leur proche , on ne sait pas encore de façon certaine comment, ils sont décédés alors, je pas besoin de, vous décrire les images d’horreur qu’on a pu avoir en tête des gens courant enflammé s’écroule en essayant sortir en attendant tout, on a tous dans la tête l’enquète a permis de démêler l’écheveau des circonstances qui ont conduit à l’horrible catastrophe du tunnel du mont blanc ce jour là un camion volvo blanc passe le péage un feu sous la cabine produits ne traînée de fumée blanche le camion s’arrête ce regain d’oxygène attise le feu le moteur explose la cargaison de margarine se révèle meurtrière et déclenché un incendie comparable à celui d’un pétrolier de 30 tonnes conjugués aux vents soufflant d’italie la mauvaise utilisation du système de ventilation du tunnel créer un mur de fumée qui engloutit rapidement 38 automobilistes pris au piège , il n’avait aucune chance de survie ce désastre peut-il se reproduire , on dit dans le tunnel du mont blanc demain dans six mois dans un an mais les moyens de secours de d’aujourd’hui sont plus adaptées qu’ils étaient alors de la catastrophe mais, il y aura un ensemble est généralement une nouvelle catastrophe du mont blanc peut-elle se produire ailleurs dans le monde oui ce n’est sans doute qu’une question de temps en attendant la prochaine catastrophe des millions d’automobilistes continue d’emprunter les tunnels routiers tous les jours en toute sécurité les italiens avant ce 24 mars le tunnel n’avait déploré aucun accident grave jusqu’ici les secours avaient pu maîtriser tous les incendies de poids lourds évacuer les victimes mais aujourd’hui la chance va tourner , il est 10 heures 46 un camion frigorifique de 40 tonnes arrivent au péage de chamonix , c’est l’un des 2000 poids lourds qui empruntent le tunnel chaque jour au volant le chauffeur routier gilbert de grave, il a 57 ans et 25 ans de métier derrière lui 10h47 , il entre dans le tunnel et roule à 60 à l’heure dans son volvo réfrigéré, il transporte 9 tonnes de margarine et 12 tonnes de farine destinée à une usine alimentaire de milan un chargement bien ordinaire plusieurs camions et plusieurs voitures passent le péage français derrière, elle comme d’habitude 40 caméras en circuit fermé suivent la progression de tous les véhicules 10h49 gilbert de grave roule dans le tunnel depuis deux minutes ni lui ni les caméras de surveillance n’ont encore décelé le danger pourtant une fumée blanche s’échappe de l’arrière de sa cabine le camion est à plus de 2400 mètres sous terre est à plus de 2 km de l’entrée du tunnel le chauffeur ne se doutent encore de rien, il roule 10h50 la fumée s’épaissit gilbert de grave et bientôt à mi parcours 9au pas si m répartis tout le long de la galerie renseigne les deux salles de contrôles sur les conditions de visibilité si, elle diminue de 30 % les capteurs déclenchent la larme mais la fumée qui s’échappe du volvo n’est pas encore assez dense enfin le sofa réagi plusieurs jeux vu de la fumée du côté droit pénal ou d’amange loool , il est 10h51 gilbert de grave a fait 5 km depuis le péage et la situation devient périlleuse les automobilistes qui le suivent voient la fumée qui s’échappe de la cabine, elle passe sous la remorque et remonte vers le plafond inquiet plusieurs véhicules klaxon pour attirer l’attention du chauffeur 10h52 la fumée est assez dense pour déclencher les détecteurs de visibilité l’alarmé retentit dans la salle de contrôle française mais pas du côté italien les contrôleurs l’ont débranchée suite à une fausse alerte la veille ce n’est pas rare dans le tunnel les français sont donc les seuls averti mais , ils ignorent ce qui se passe les péages sont toujours ouverts des véhicules continuent d’affluer des deux côtés gilbert de grave prend peur j’ai mis mes d’opposition de presse pour dire derrière un problème pour éviter l’incident bien sûr, je me suis arrêté tout doucement , il est 10 heures 53, il immobilise son camion km 6 au beau milieu du tunnel du mont blanc j’ai vu aussitôt un embouteillage se forme derrière lui casio parce qu’elle a éclaté en soudain la cabine explose le chauffeur abandonne le camion et court vers la sortie italienne la voiture de nicolas borghi approche sur l’autre voie irek et ircam et hadj était à mi-chemin dans le tunnel quand j’ai vu une lueur au loin comme et mafia puis à 20 mètres j’ai vu une énorme flamme et le chauffeur qui partait en courant l’artiste a dit ok derrière le camion la file de voitures s’allonge 38 personnes sont bloquées dans leur véhicule la remorque bloque toute visibilité seuls ceux qui viennent d’italie comme john whitby se rendre compte du danger aussi loin qu’on pouvait voir le tunnel était entièrement noir mais, on ignorait que, c’était de la fumée et cette fumée englouti rapidement les véhicules coincés derrière le camion en feu en quelques secondes le tunnel du mont blanc devient un brasier mortels pourtant la file de véhicules qui arrivent de france continue de s’allonger malgré l’alarmé qui a retenti côté français les deux accès du tunnel sont toujours ouverts aux camions et aux voitures 10h54 le camion brûle depuis une minute quelqu’un aperçoit la fumée et décroche le téléphone de la borne d’urgence 22 à 300 mètres du camion pour donner l’alerté le téléphone sonne dans la salle de contrôle italienne le personnel italien découvre enfin qu’il ya un problème grave , ils entrent immédiatement en contact avec leurs collègues français la fumée visible sur leurs moniteurs mais, elle est si dense qu’elle cache le camion prenant conscience du danger, il ferme enfin les péage du tunnel mais pour les 38 passagers des 25 véhicules qui ont passé le péage de chamonix , il est déjà trop tard, il roule vers le danger 10h56 l’épaisse fumée a déjà englouti les premiers véhicules et poursuit sa course vers l’entrée de chamonix devant le camion en flammes en direction de l’italie la fumée s’est en plus lentement donnant le temps à nicolas borghi de réagir l’europe tout en effet toi comme les voitures qui me suivait j’ai pu faire marche arrière jusqu’à une heure d’arrêt d’urgence là, nous avons pu faire demi tour et rejoindre la sortie les machines dans la salle de contrôle italienne voyant les véhicules en fuite le régulateur pompe de l’air frais dans le tunnel la flux d’air frais souffle vers le côté français et vers l’ incendie et lorsque l’on souffle de l’air sur des flammes le résultat est explosif comme nicolas borghi john whitby essaie lui aussi de regagner la sortie italienne , il s’est arrêté à 300 mètres de l’incendié le tunnel est trop étroit pour faire demi tour en camion, il doit l’abandonner sur place dans sa fuite, il pense aux véhicules prise au piège et pour la plupart de ces gens n’avaient aucune chance de s’en sortir l’atmosphère est tendue avoir une mort horrible whitby a pu s’échapper mais l’ incendie continue de faire rage 10h57 le camion brûle depuis quatre minutes l’épaisse fumée noire a déjà envahi 500 mètres de voie garate fils jean qui doit , nous inventions dans le tunnel en gardant une main sur le mur constate pour ne pas, nous perdre dans la fumée et la hep et reconnaît la galleria comme, on a man looks , nous sommes arrivés au refuge suivant mais, il n’y avait personne quatrième et maternelle à la ddtm la situation s’aggrave au bout de dix minutes les pompiers sont obligés de regagner le refuge 24 où, il constate atterré que la protection anti incendie est défectueuse , nous avons vu de la fumée entrée par les grilles de ventilation qui était censé alimenter le refuge en air frais leurs réserves d’oxygène sont presque épuisés , ils commencent à manquer d’air depuis la salle de contrôle le directeur des opérations de secours signalent aux pompiers l’existence d’une galerie d’aération qui pourrait leur permettre de sortir du piège reste à trouver la porte d’entrée dans le noir pour atteindre cette porte , nous avons dû, nous servir d’une rallonge électrique que, nous avons attaché à la porte du refuge avant de partir à la recherche de l’autre porte parallèlement d’autres pompiers italiens se précipite dans la galerie d’aération pour essayer d’ouvrir la porte de l’autre côté ce n’est qu’au moment où , ils ont ouvert cette porte que j’ai entrevu une possibilité de sortie , c’était mon seul salut et celui de toute l’équipe rejoints par leurs collègues le capitaine de l’arrêt et ses hommes mais trente trois heures à sortir du tunnel par la galerie d’aération , il ignore que 38 personnes sont encore prises au piège dans le tunnel où la température dépasse maintenant 1000 degrés 11h30 l’ incendie fait rage depuis trente-sept minutes et la fumée meurtrière obstrue 6 km jusqu’à l’entrée de chamonix les pompiers abandonnent leur combat contre l’incendié personne ne pourra plus sortir vivant du brasier l’ incendie continuera ses ravages pendant deux jours et demi les pompiers devront attendre le troisième jour pour s’aventurer dans les débris carbonisés horrifié, il découvre les restes des victimes ces images révèlent l’ampleur du drame les survivants comme nicolas borghi sont atterrés par la violence du brasier le plus impressionnant, c’est que la chaleur avait fait fondre l’acier des cannes et rosa, il n’en restait que les carcasses à peine imaginer ce qu’ont vécu les gens qui sont morts là bas ce drame a pris tout le monde par surprise comment une telle catastrophe at-elle pu se produire ici comment ce camion et sa banale cargaison at, il pu causer l’un des incendies de tunnels les plus meurtrier de tous les temps 38 personnes sont mortes en moins d’un quart d’heure après son entrée dans le tunnel du mont blanc remontons à présent le cours des événements de cette journée fatidique pour savoir ce qui s’est réellement passé la simulation numérique va se substituer aux caméras impuissante pour, nous mener au coeur du drame grâce aux données réunies par les experts missionnés pour enquêter sur l’incendié, nous allons reconstituer chaque étape pour comprendre l’origine de cette horrible tragédie premier mystère à résoudre pour les experts pourquoi le camion at, il pris feu, il retrace son parcours jusqu’à chamonix le problème vient peut être de là les poids lourds surchauffe souvent pendant la longue montée l’équipe d’intervention française vient d’être alerté quatre hommes reçoivent l’ordre de foncer vers le tunnel 10h58 le mur de fumée voile les objectifs des caméras de surveillance en entrant dans le tunnel et secouriste français ignorent que 38 personnes sont bloqués derrière le camion pour les conducteurs la situation est terrifiant, ils sont dans l’obscurité totale pris de panique certains tentent de faire demi tour mais le manque d’oxygène asphyxie les moteurs affolée certains tentent de rejoindre l’un des refuges anti feu mais en vain , c’est un vrai cauchemar asphyxiés par la fumée, il s’effondre en quelques minutes si les onze heures les pompiers français démarrent en trombe et pénètre dans le tunnel , c’est quatre km plus loin leur véhicule et noyés dans la fumée dans l’impossibilité de faire demi tour , ils doivent abandonner leur camion et se réfugier dans un local de service, ils y resteront cinq heures aucune équipe de secours n’a pu encore atteindre le camion en flammes enfin les premiers secouristes italiens s’engage sous la voûte de leur côté la fumée progressent moins vite john whitby les croiser en s’éloignant de son véhicule hurlement des sirènes a retenti dans le tunnel, ils nous ont dépassés ont disparu dans le noir littéralement englouti par la fumée les italiens arrêtent leurs camions à 300 mètres du feu l’un des volontaires est à moins de 10 mètres quand un nouveau danger les oblige tous à battre en retraite , il ya eu six explosions quasiment simultanés des explosions très rapprochées très puissante ce sont les pneus de véhicules qui explose projetant des éclats mortels les parois du tunnel ont tremblé sous l’impact des explosions deux minutes plus tard, on a vu revenir les pieds en se repliant les secouristes évacuent john would be et d’autres victimes dont gilbert de grave , ils sortent enfin à l’air libre, ils sont sains et saufs 11h11 d’autres pompiers italiens entre dans le tunnel pour tenter de maîtriser le feu à leur tête le capitaine denis jean l’arrêt au loin, nous avons vu un mur de fumée que, nous avons essayé de traverser en camion mais cette fois encore la fumée est trop épaisse goulard et ses hommes doivent battre en retraite , il s’abrite dans le refuge numéro 24 l’un des abris équipés de portes coupe-feu prévu pour résister deux heures mais, ils ne sont pas au bout de leurs peines , ils apprennent que des collègues sont prises au piège mais où courageusement glas rey et son équipe quitte le refuge 24 et partent à leur recherche dans la fumée .