Océan Pacifique, un monde dangereux

L’océan pacifique, il porte bien mal son nom. Dans ce monde dangereux. La mort s’élance vers le ciel. Et la vie repousse ses limites.
Les apparences sont trompeuses. Et des titans s’affrontent. 166 millions de km². Un tiers de notre planète.
Le plus grands océans du globe est un endroit où règne la violence. Chaque hiver les bennes à bosse parcours 4000 km depuis leur aire d’alimentation au nord. Elle délaisse un temps leur vie solitaire et se regroupent pour se reproduire. Il y a plusieurs mâles adultes pour une seule femelle réceptive la compétition est rude.
Les mâles se disputent le privilège de l’escorté et de nager à ses côtés car lorsqu’elle sera prête à s’accoupler celui qui sera le plus proche aura toutes ses chances et mais pour défendre sa place, il va devoir repousser les assauts de ses congénères la baleine à bosse comptent parmi les plus gros animaux de la planète, c’est le début d’une parade nuptiale d’une incroyable violence. Des célibataires gonflé de testostérone s’affrontent pour servir d’ escort à la femelle, il tente de s’immiscer entre, elle et le prétendant au titre. Ce dernier met une colonne de bulle en guise d’avertissement ne franchissait pas la limite. Bientôt la compétition s’intensifie les mâles se transforme en boulet de canon de 40 tonnes dans la mêlée la plus phénoménale du pacifique.
Le prétendant s’impose face à son rival qu’il force à battre en retraite. Il peut alors revenir aux côtés de la femelle. Mais d’autres combats l’attendent car les challenger reprenne des forces. La parade nuptiale ne fait que commencer.
Partout dans le pacifique les mâles doivent se battre pour se reproduire. Sur cette île tropicale nock-ten et reptiles préhistoriques route en eaux peu profondes, il dissimule sous la surface un corps qui peut mesurer jusqu’à six mètres de long et peser jusqu’à une tonne. Les crocodiles de mer sont des animaux territoriaux. Et les plus grand mal règne sur l’heure de même d’une mâchoire de faire.
La seule façon pour un mâle subordonnés de s’emparer du trône, c’est d’affronter le roi. Celui ci s’en est sorti avec de simples blessures. Mais les juvéniles les mâles dominants ont pour habitude d’en faire leur quatre heures. Moins de 1% des petits parviennent à l’âge adulte 6 e jeunes reptiles a un avenir ce ne sera pas ici.
Commence alors une migration rarement observé qin a été comprise que très récemment. Le voyage va durer des semaines à raison de plus de 16 km par jour. Le crocodile de mer maîtrise parfaitement les marées et les courants océaniques mais, il n’est pas fait pour nager en continu. Quand le courant lui est contraire, il s’immobilise et se repose.
De nombreux reptiles adopte ce qu’on appelle des phases de sommeil unilatérale les hémisphère gauche et droit de leur cerveau donnant à tour de rôle. L’animal peut retenir sa respiration pendant une heure mais cette immersion prolongée n’est pas sans inconvénient car malgré son nom le crocodile de mer n’est pas immunisés contre les effets du sel sur sa langue des glandes spécial excrète l’excès de sel qui s’accumulent dans son corps par ailleurs son métabolisme très lent lui permet de survivre plusieurs semaines sans nourriture, c’est ce qui rend son long voyage possible. Il a besoin d’un refuge pour échapper à la violence de ses congénères et ce nouveau territoire deviendra peut être un jour le sien. Les îles du pacifique ne sont pas toutes aussi hospitalière.
L’atoll de bikini et pose est, elle un anneau de sable paradisiaque sur les eaux bleues du pacifique mais sous la surface, on peut encore observer les vestiges d’un passé violent. Pendant la deuxième guerre mondiale lui ss saratoga était un des joyaux de la flotte américaine au cours de sa carrière ce porte avions a survécu à deux torpilles quatre bombes est ici attaques kamikazes aujourd’hui, il repose au fond du lagon de bic. Une épave parmi beaucoup d’autres mais ce n’est pas l’ennemi qui a coulé ces navires, ils ont servi de cobayes a l’expérience la plus meurtrière jamais menée. Non l’atoll de bikini est un point au milieu de nulle part.
C’était donc le lieu idéal pour des essais nucléaires. 23 engins atomiques ont explosé ici entre 1946 et 1958. Waouw. Près de soixante ans plus tard stif palombie biologiste à l’université de stanford mène l’enquêté pour savoir comment bikini s’est remis de ses assauts nucléaire fait une bombe à hydrogène de 15 mégatonnes former ce cratère d’un km cinq de large dans le récif une cicatrice sur l’océan et sur notre planète qui se voit de l’espace.
Malgré six décennies d’érosion par les marées les tempêtes les parois du cratère sont encore là. Tout semble désert et puis soudain des signes de vie. Parent. Il ya de grands coraux qui se développe.
Énormément de poissons nagent en eau tour. Mais ce que ça va vraiment mieux. C’est une question intemporel dans le pacifique qui est peut-être un des endroits les plus violents du globe. Les super puissances mondiales ne sont pas les seuls géant à s’être affrontés ici la nature crée ses propres batailles.
Dans le golfe de boy en Chine flotte un fragment de terre appelé chez dao. Autrefois rattachés à la péninsule voisine, il est désormais entourée d’eau. Chez dao littéralement l’île aux serpents. Des crotales au venin mortel.
Vingt mille d’entre eux. Pendant une grande partie de l’année, ils n’ont rien à manger. L’été, ils ont le ventre vide et ils dorment. Jusqu’à l’automne.
Pour des millions de passereaux qui migrent vers le sud depuis la sibérie cette île est une étape. Mais entre ceux qui ont besoin de se reposer et ceux qui ont besoin de manger la rencontre va être brutal. À l’aube les crotales cherche les meilleurs perchoir. Même cette modeste branche fera la faire.
C’est ça. Vingt mille piège prêt à se refermer. Sur les passants. Il faudra aux crotales plusieurs jours pour digérer sa proie.
Il doit exploiter au maximum cette opportunité, il peut donc avaler jusqu’à trois oiseaux. L’un après l’autre la période d’abondance et si brève que les crotales chasse sans arrêt pendant deux semaines, ils répètent la même routine meurtrière jour après jour à l’aube, ils gagnent leur perchoir et attendent que le repas leur soit livré. Lorsque la migration des oiseaux reprend les habitants de l’île sont gavés. Tout au long des mois d’hiver, il se reposeront.
Et au printemps quand les passereaux remonteront au nord, ils feront à nouveau escale à sanaa. Dans d’autres zones du pacifique la mort fait partie de la vie quotidienne. Le détroit Indonésien de lembe est constamment parcourue par des courants violents qui empêche le corail de se former mais la vie si épanouie malgré tout. Et, elle ne fait pas que s’épanouir, elle grouille.
Des milliers d’espèces se disputent l’espace la nourriture dans un bras de mer d’environ 500 mètres de large. Le courant oblige la plupart de ces créatures à vivre sur le plancher océanique ou juste au dessus. C’est un peu comme si, on entassait tous les habitants d’un immeuble au rez-de-chaussée et que les voisins cherchent à s’entre dévorer. Il en a résulté une véritable course à l’armement une compétition un contrôle et entreprit d’atr.
Les animaux qui vivent ici ont développé des stratégies inédites de chasse ou de camouflage l’un d’entre eux se fond dans le décor lena joueur robuste de l’antenne est repeint ont évolué pour devenir des pâtes mais, il possède un autre talent encore plus remarquable. Une fois arrivés à destination, ils se mélangent à des éponges qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau et attend. Le détroit de limbé abrite plus d’une douzaine d’espèces d’un tener parmi lesquels le poissons grenouilles strié. Ses proies rien cherché refuge au milieu des épines venimeuses des oursins rouge.
Le bruce en grenouille strié devient alors noir et piquant si bien qu’on ne peut plus le distinguer des ours. Lance ensuite son n’a pas à l’heure en forme de vers. C’est une fronde mortels. Dans un quartier aussi malfamé même une carapace n’est pas une protection suffisante ici tout le monde mange du crabe aussi pour rester en vie le crabe aux mots l’idée n’hésitent pas à recourir aux kidnappings.
À l’aide d’une cinquième paires de pattes spécialisés, ils soulèvent l’oursin par en dessous en prenant garde de ne pas toucher les pics empoisonné. Il ne se sépare jamais de son otage et les prédateurs le laisse tranquille. S’il est vrai que la compétition est sûre ce d’excellence alors en matière de prédation le détroit de l’efmd frôle la perfection. Tout autour de l’océan pacifique la ceinture de feu forme un arc effrayant qui s’étend sur 40 mille km de long.
Elle abrite les trois quarts des volcans actifs de la planète plus de 450 exutoire aux éruptions enflammé de dame nature. Cette fureur sismique est causée par les frottements incessant de la plus grande des plaques tectoniques. La plaque pacifique. La ceinture de feu détruit la vie mais, elle peut aussi la créer.
À 48 km au large de la nouvelle zélande hawaï thaïlandais met en permanence des gargouillements rageur. C’est la pointe d’un volcan en activité depuis cent cinquante mille ans. Sur la paroi du cratère des crevasses laisse échapper des jets de gaz brûlants des fumerolles comme un moteur à réaction le gaz laisse derrière lui des dépôts de soufre toxiques. Dans le lac de cratère vivent certains des animaux les plus résistants de la planète cette au petit bouillon à 50 degrés est au moins dix fois plus acide que le vinaigre pur pourtant sa teinte verdâtre lui vient des extrêmes au fil des organismes primitifs qu’ils peuvent survivre dans des conditions normalement hostiles à la vie ces bactéries sont capables de neutraliser l’acidité de l’eau et d’accomplir leur cycle de vie malgré une température qui tuerait la plupart des êtres vivants qu’il faut dire qu’elles ont une longue habitude de ce genre de conditions, il y a près de 4 milliards d’années quand la terre était aussi inhospitalière que white island les premières formes de vie qui sont apparus ressemblait beaucoup aux extrêmes au fil.
Pour ces organismes cet enfer est une sorte de retour aux sources mais d’autres animaux plus gros ont développé des aptitudes similaires. L’île de la tortue est situé à la rencontre de deux plaques tectoniques. Sous la surface laiteuse, il y à un labyrinthe de cheminées hydrothermales, elles servent d’évacuation un gigantesque volcan sous marin qui rejette une loi sans cesse degré et crache en permanence des gaz sulfureux. C’est l’un des environnements les plus toxiques du monde.
Et pourtant la vie s’obstine. Voici les crabes hydrothermaux, ils vivent en bordure des cheminées où l’eau ne bout pas mais reste trop toxique pour toutes autres formes de vie. Ils ont développé une faculté unique à décomposer et neutraliser l’acide sulfurique. Non seulement, ils survivent à ces conditions mortels mais, il en tire même parti.
Les gaz empoisonné tue instantanément le zooplancton de passage. Qui tombe comme de la neige sous marine. Les pinces de ces crabes ont des extrémités aplatit pour mieux récolter ces petits flocons. Les crabes hydrothermaux sont passés maîtres dans l’art de la survie mais triompher des dangers de cet océan n’est pas toujours évident.
En Chine même les êtres humains apprennent à s’accommoder de la violence du pacifique. Septembre la baie de hanzhou attend le retour à noël d’un monstre marin très anciens. On a bâti des temples pour le vénéré et des pagodes pour l’apaiser depuis des siècles, on l’appelle le dragon d’argent. Un mur d’eau prévisible est néanmoins destructeur qui donne naissance au plus grand mascaret du monde.
Contrairement au tsunami qui sont déclenchées par des tremblements de terre ce phénomène rare est liée au cycle lunaire. Il se forme lorsque l’on de marée s’engouffre dans un estuaire en forme d’entonnoir qui ne cesse d’amplifier sa taille et sa vitesse. La vague qui peut atteindre jusqu’à 9 mètres de haut et déferlent à 40 km heure remonte l’embouchure du fleuve qiantang. M face à, elle il y as heard you d’une ville de plus de six millions d’habitants.
C’est une des plus grande métropole de Chine. Et cet objet inamovible se trouve sur le chemin d’une force irrésistible. Au 10ème siècle les chinois ont bâti des brise-lames pour contenir le dragon d’argent. Aujourd’hui la ville est protégé par une digue de la dynastie qing construite en 1720 mais la vague continue à faire en moyenne cinq victimes par an.
Quelques intrépides s’aventure malgré tout à chevaucher le dragon. Le fleuve qiantang accueille l’une des compétitions les plus dangereuses du monde dans un sport où les ryd se mesure généralement en seconde les surfeurs peuvent passer jusqu’à 20 minutes à défier la mort sur le dos du monstre seuls les experts et les plus chanceux s’en sortent. Mais parmi tous les dangers du pacifique, c’est la violence créé par l’homme qui reste la plus implacable. Après les 23 essais nucléaires réalisés pendant la guerre froide le sol de l’atoll de bikini est devenu un point chaud de radioactivité respirer l’air et nager dans l’eau ne présente aucun danger mais, il est impossible de vivre ici.
Steve palombie de l’université de stanford étudie la convalescence de lille les gens ont essayé plusieurs fois de revenir mais, il ne pouvait pas les radiations laissés par les bombes s’infiltre partout tout ce qui pousse sur bikini est chargé en césium 137 a misé au top radioactifs fortement cancérigènes consommer un produit de lille pourrait entraîner la mort les noix de coco en particulier affichent un taux de radioactivité très élevés. Mais un animal locale se gavent de nourriture contaminée. Le crabe de cocotier. Et, ils n’ont pas reçu le mémo précisant qu’il y avait du césium 137 dans les noix de coco du coup, ils sont radioactifs aussi.
L’adn de cet animal contient sans doute des traces de césium 137 qui altère le génome et provoque des mutations du gène alex. Les crabes de bikini ont tous étaient décimés par les essais nucléaires mais les crabes de cocotier pondent leurs oeufs dans l’océan et les larves se développent dans la mer certaines d’entre, elles ont flotté jusqu’au rivage et ont repeuplé lille accumulant en cours de route les cicatrices invisible de l’irradiation. Spécialiste de la biologie marine steve palombie est venu récolter des échantillons de corail les organismes à la longévité exceptionnelle ont peut-être subi des mutations. Yu ces immenses coraux ont sans doute commencer à croître juste après l’explosion pendant tout ce temps, ils ont enregistré l’évolution de leur environnement les coraux absorbe les radiations dans leurs tissus et lorsque l’être l’analyse adn des échantillons révélera les éventuelles mutations génétiques, on va observer les animaux qui vivent ici depuis le début.
On va observer leur mutation et voir comment, ils ont vécu depuis que les bombes ont explosé. Pour avoir un élément de comparaison le biologiste et son équipe ont établi un groupe contrôle de corona me radier aux Samoa américaines à plus de 3800 km de là. On observe d’abord les nouveaux qui n’ont pas été irradiés de façon à pouvoir les comparer à ceux de bikini pour voir si le niveau de radioactivité est supérieur au niveau de référence des Samoa américaines où s’il est identique. Et laura lopez et chercheuse, elle étudie les changements génétiques révélateur de dégâts radioactifs ce qui m’intéresse, c’est d’étudier l’impact des interactions humaines sur les populations sauvages comme les coraux.
Une grande partie de la faune marine de l’atoll de bikini est revenu et la plupart de ces récif grouille de vie, on y trouve des invertébrés. Plusieurs douzaine d’espèces de poissons. Et même des super prédateur. Les requins sont les plus grands prédateurs du récif et généralement, ils sont nombreux.
C’est le signe d’un écosystème en bonne santé. Mais, il y a quelque chose de bizarre chez ces requins nourrices. Normalement, il devrait avoir deux nageoires dorsales dans une plus grande devant aux îles marshall et il ya des requins nourrices qui n’ont qu’une seule nageoire dorsale dans l’imaginaire populaire les radiations entraîne des mutations et bien, c’est vrai. Est ce que ça veut dire qu’on a des requins mutants à qui, il manque une nageoire sur l’atoll de bikini ni la réponse est peut-être, je n’avais encore jamais vu ça auparavant, on a là un mystère scientifique qu’il faut éclaircir.
Combien de temps encore pourront, nous maltraiter l’océan pacifique avant de causer des dégâts irréparables, c’est un autre mystère mais tout autour de la ceinture de feu l’espoir montre son visage. Le mitsubishi 0 un chasseur bombardier Japonais. À une époque, c’est un des prédateurs les plus dangereux du pacifique les escadrilles 2 0 ont fait des milliers de victimes. Aujourd’hui les avions de chasse encombre le plancher océanique de la mer de corail jusqu’à tokyo.
Mais ces anciens appareils meurtriers sont devenus sur ceux de vie véritable récifs artificiels, il abrite une communauté variés. Toi son clown à collier. Mérou léopard. Ou crevettes nettoyeuses.
Avec le temps l’épave finira par disparaître et ne laissera derrière, elle qu’une masse de coraux et d’épongés en forme d’avion l’océan pacifique se régénère tout seul et parmi les vestiges de la violence la vie reprend ses droits.